Le Conseil Départemental de Bakel à la rencontre de la diaspora et de collectivités locales en France

Le Conseil Départemental de Bakel à la rencontre de la diaspora et de collectivités locales en France

Dans le cadre  du processus de renforcement de la décentralisation et de la mise en œuvre de l’option de territorialisation des politiques publiques, le Sénégal vient d’entreprendre une réforme cruciale de son Histoire, dénommée Acte3 de la décentralisation. Il s’est agi, en effet, à travers la loi 2013-10 du28 Décembre, modifiée, portant code général des collectivités locales de procéder à la communalisation intégrale et l’érection du département en collectivité locale.

Une autre étape est dès lors franchie dans le processus de décentralisation mais cette fois-ci accompagnée d’une volonté politique manifeste qui est d’organiser, selon l’exposé des motifs de la loi, le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement.
Les jalons d’une véritable politique de territorialisation des politiques publiques sont ainsi posés à travers notamment des collectivités locales autonomes et renforcées.
En même temps que cette loi détermine des missions propres du département, elle lui

offre également la possibilité d’entreprendre des actions de coopération qui donnent lieu à des conventions avec des collectivités locales de pays étrangers ou des organismes internationaux publics ou privés de développement( chapitre3- article19).
Ainsi conscient de l’importance de ces missions et compétences, le conseil départemental de Bakel se propose d’intégrer dans l’identification des enjeux de territoire, les dynamiques migratoires.
Le département de Bakel est une zone ou la visibilité des multiples formes de mobilités est particulièrement significative (dynamiques d’émigration).
Sur cette base, le conseil départemental de Bakel voudrait d’une part optimiser l’apport des migrants dans la gouvernance et le développement local de leur territoire et d’autre part ouvrir des perspectives de coopération avec les collectivités locales étrangères et autres structures non gouvernementales.
Cette volonté de mener à bien ce mandat et de répondre au mieux aux attentes de la population, conduit aujourd’hui le Conseil Départemental de Bakel (CDB) d’entreprendre du 4 au 15 juin 2015, une mission en France, afin d’y rencontrer la diaspora du département, des élus et des collectivités locales (français)  et autres ONG.
 
Afin de préparer ces différentes rencontres, l’association CORÉDIA (Comité de Rénovation de Diawara) et l’ARBF (Association des Ressortissants de Bakel en France), invitent les associations des différents villages et villes du département, ainsi que tous ses ressortissants, à une réunion de travail et de préparation, le 23 mai 2015 à 14h, au foyer Charonne (61, rue de Charonne, Paris 11ème).  Il en va du développement du Département de Bakel, et nous avons toutes et tous le devoir de nous rendre disponible pour rendre possible le développement de nos terroirs.

Associations CORÉDIA et l’ARBF

.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils