Le COTRAJUSFI alerte et apporte son soutien : Djibril Konaté n’est pas une brebis égarée

Le COTRAJUSFI alerte et apporte son soutien : Djibril Konaté n’est pas une brebis égarée

 

Dans le département des Bakel, Djibril Konaté, un lanceur d’alerte, est de tous les combats contre l’arbitraire et  les injustices.  C’est lui qui a dénoncé la mort suspecte d’Aladji Konaté arrêté, menotté par les gendarmes et retrouvé noyé dans le fleuve à Goundéyini  le 29 mars 2011, sans déclaration circonstanciée des gendarmes à sa famille. De surcroît Aladji a été enterré en catimini sans rapport d’autopsie et sans certificat de décès dûment déposé à la mairie de Bakel.
En dénonçant ces faits inadmissibles dans un Etat de droit, Djibril Konaté fut à l’origine d’un vaste mouvement de solidarité internationale et surtout de la création d’un Collectif citoyen pour exiger que justice soit rendue à Aladji Konaté, à sa famille, à tout le département de Bakel et au Sénégal tout entier.
Bakel abandonné depuis l’indépendance par les autorités centrales n’a jamais pu prétendre  à un développement soutenu et harmonieux ; là aussi Djibril Konaté s’est engagé et son langage de vérité, son refus de la duplicité lui ont valu des inimitiés tenaces. Ainsi, quand il n’est pas d’accord avec une décision politique qui va à l’encontre de l’intérêt général des citoyens il la dénonce sans hésiter.

Récemment, dans deux articles différents, il s’est élevé contre la passivité d’un député local et les dangers que font peser sur l’environnement les activités d’une entreprise située à l’entrée de Bakel dont la digue a cédé déversant de l’eau dans les champs environnants avec le risque de polluer les sols ou d’asphyxier les plantes par ses négligences coupables. Sa détermination à rester debout et digne et à toujours défendre les intérêts des  populations lui a valu de nombreux déboires. C’est la raison pour laquelle par exemple ses cultures furent récemment saccagées par des vandales qui ont réduit à néant des mois de travail. Un acte barbare inédit dans le monde soninké où la récolte est considérée comme un bien collectif. Djibril Konaté a subi récemment bien d’autres attaques perfides et sournoises à cause de ses idées justes allant toujours dans le sens de l’intérêt général dont les auteurs se reconnaîtront.

Que ceux qui sont tapis dans l’ombre avec l’intention d’annihiler la voix des hommes de notre département qui refusent de courber l’échine sachent désormais que Djibril Konaté n’est pas seul. Que ceux qui veulent imposer leur diktat, leur loi et leur volonté aux populations sachent que Djibril Konaté n’est pas une brebis égarée et la proie de prédilection de fauves sans foi ni loi.
Aujourd’hui, il a besoin de nous tous, car même sans récolte il doit payer les traites à sa banque qui lui a fait crédit pour la mise en valeur de ses champs. Il doit aussi, on s’en doute, continuer à vivre dignement en subvenant aux besoins de sa famille.
C’est pourquoi le COTRAJUSFI appelle à un élan de solidarité collective avec Djibril Konaté pour montrer à ceux qui doutent encore de notre détermination et de notre solidarité, que nous ne tolérerons plus jamais la loi du silence qu’ils imposaient jadis aux populations et veulent encore perpétuer ad vitam aeternam.
En faisant appel à votre grande solidarité et à votre bonté, il est demandé à tout un chacun de venir en aide à un ami, un frère, un parent. Cet élan de solidarité doit être un défi que nous devons lever massivement sans hésiter, car aujourd’hui c’est Djibril qui est visé, mais demain si rien n’est fait, ce sera n’importe lequel d’entre nous.                                        
« COTRAJUSFI », le 27 janvier 2014.Votre soutien peut être en nature (engins agricoles, moto, vélo, etc.) ou en argent.  Merci d’avance. 
Voici le numéro de compte où vous pouvez envoyer votre contribution en précisant : « Pour Djiby Konaté »

RELEVE D’IDENTITE BANCAIRE
Ce relevé est destiné à être remis sur leur demande, à vos créanciers ou débiteurs appelés à faire inscrire des opérations sur votre compte (virements, paiement de quittances, etc …). Son utilisation vous garantit le bon enregistrement des opérations en cause et vous évite ainsi des réclamations pour erreurs ou retards d’imputation.

Par le COTRAJUSFI (Collectif pour la Transparence, la Justice et la Fin des Intimidations dans le Département de Bakel). le CORÉDIA est membre créateur de ce collectif.

Pour faire parvenir votre aide à notre ami Djiby KONATÉ :

Crédit du Sénégal
GESTIONNAIRE Agnès N’DÈYE
TÉLÉPHONE :00 221 33 849 00 44

TITULAIRE DU COMPTE
: GIE NAFE
A DOMICILIATION
CODE BANQUE : SN060 
CODE GUICHET : 01030 
NUMÉRO DE COMPTE : 3059 6210 4000
CLE RIB : 70
BIC : BCMASNDA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils