Hugo Chavez : le Grand Homme qui a dit NON aux impérialistes occidentaux

Hugo Chavez : le Grand Homme qui a dit NON aux impérialistes occidentaux

 

« Au Venezuela, l’argent du pétrole ne profite plus aux multinationales, mais au peuple par des programmes sociaux. Qu’en pensez-vous ? » Telle était la question posée, en « vidéo-trottoir », à 20 Belges, au hasard dans la rue.

Un jeune nous a répondu :
« Le pétrole, c’est une grande ressource, mais il faut savoir l’utiliser. »
Un autre :
« C’est pas un peu utopique, tout ça ? »

Alors, Chavez ? Dangereux « populiste » ou alternative pour l’Amérique Latine ? Ses réformes sociales ont-elles ou non changé la vie des Vénézuéliens ? Vu que les médias n’expliquent rien de ces réformes, la seule manière de le savoir était d’aller sur place. Pour enfin donner la parole à ces Vénézuéliens.

Surtout que le Venezuela est menacé par les Etats-Unis. Il est donc important de savoir et faire savoir comment un pays du tiers monde reconquiert ses richesses naturelles et sa dignité au niveau international.

 

Reniflant « une odeur de soufre » à la tribune de l’ONU, poussant la chansonnette pour Hillary Clinton en conférence de presse, délivrant ses messages de paix et d’amour à la jeunesse du monde ou éveillant la fibre patriotique des Vénézuéliens « jusque dans les c… et les ovaires », Chavez ne laissait personne indifférent à travers ses interventions. Elles étaient toutefois passées sous silence dans les grands médias, quand elles n’étaient pas grossièrement manipulées. C’est donc sur Internet, grâce au précieux travail de Vincent Lapierre, qu’on a pu découvrir la verve du révolutionnaire, son humour et surtout sa profonde humanité. Extraits…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils