Prenons en main notre propre santé alimentaire (nos villes et villages sont envahis de semences OGM made in Mosanto)

Prenons en main notre propre santé alimentaire (nos villes et villages sont envahis de semences OGM made in Mosanto)

 

Co-fondateur et président de l’association sénégalaise des agriculteurs biologiques « Jardins d’Afrique », Gora N’Diaye est aussi professeur d’agro-écologie à la Ferme école de Kaydara.
Cette ferme école propose à des élèves déscolarisés, un enseignement agricole alternatif à l’agriculture conventionnelle. Cet endroit unique est actuellement considéré comme une référence de formations, d’informations et de démonstrations d’initiatives locales pour le développement durable au Sénégal.

Gora N’Diaye : – « Nous allons conserver nos propres graines nous allons les démultipliées et les partagées entre nous, pour ne pas être envahis par les OGM. Si vous vous laissez envahir pas les OGM, vous perdez la vie. C’est fini ! Vous vous mettez la corde au cou »

Le site d’implantation de la Ferme expérimentale agro-écologique de Kaydara se situe dans le village de Keur Samba Dia, dans le Sine Saloum, dans la communauté rurale de Fimela, région de Fatick au Sénégal.

A Samba Dia, on compte 3450 habitants de plusieurs ethnies Wolofs, Sérères, Bambaras. Les principales activités sont l’agriculture, l’élevage et la pêche.
«Kaydara» se trouve à l’embranchement des routes de Ndiédieng et de Dioffior, à 500 m du village de Ndiédieng., à environ 2 km de Keur Samba Dia.

Situé dans une zone où le tourisme se développe de façon vertigineuse, carrefour du Delta du Saloum, le terroir de Samba Dia est aujourd’hui en pleine expansion grâce au développement des infrastructures routières, hôtelières, campements touristiques, résidences secondaires, ainsi que le développement de grands vergers par de riches exploitants.

A ce rythme le paysannat pourrait disparaître, et les terres bradées à des étrangers au terroir, faisant des jeunes agriculteurs de cette zone des «Paysans sans terre»

Le projet de ferme-école en agro-biologie de «Kaydara» se pose en alternative contre l’expropriation des terres et l’exode rural, et la sauvegarde du patrimoine forestier le plus important de la région (Réserve de la Biosphère de la rôneraie de Keur Samba Dia, classée patrimoine mondial par l’UNESCO).

 
Gora 2 Photo 1 Photo 2 Photo 3
 
 
 
.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils