DANSE : LE TAKAMBA

DANSE : LE TAKAMBA

 

Le takamba est une musique et une danse qui porte le nom du village dont il est issu, dans la région de Gao. C’est une sorte de Zouk à distance dansée avec beaucoup de souplesse, de finesse et d’élégance sous les sonorités du n’goni (guitare traditionnelle), des calebasses. C’est une danse traditionnelle que partagent les Sonraïs et les Tamasheks, elle est accompagnée par du chant et des claquements de main ; le Takamba est  l’une des danses les plus emblématiques du Mali.

le Takamba est un art codifié au niveau des déplacements des hommes et des femmes qui tantôt se font face, tantôt se rapprochent, tantôt se croisent, avec une exquise lascivité dans les déhanchements et dans les regards. Cette danse est absolument magnifique et  fascinante. Tous les mouvements sont fluides, continus et très voluptueux. On sent chez les danseurs à la fois de la concentration et de la mesure. Les hommes qui dansent le Takamba aux côtés des femmes, sont habillés généralement d’un boubou richement brodé et coiffés de chèches de plusieurs mètres.

Les joueurs de calebasse introduisent des feintes dans leur jeu et font eux aussi leur show. Ils se lèvent ou font de grands mouvements de bras en criant, des cris qui traversent le désert jusqu’aux rivages du Djoliba.

 

 

Quelques vidéos qui donnent un aperçu du Takamba :

 

 

 

 

 

 

 

 

O. S.

 

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils