Le kiidé (pain de singe)

Le kiidé (pain de singe)

 

Les graines du baobab se consomment grillées. Elles sont très nourrissantes. On s’en sert également pour remplacer le café. on en extrait encore une huile alimentaire.
La pulpe des fruits frais ou séchés mêlée à de l’eau offre une boisson rafraîchissante appelée bouye ou jus de bouye dont raffolent les africains.
Les jeunes pousses et les racines des jeunes plants sont consommées comme des asperges.

La feuille de baobab se consomme bouillie.

En Afrique de l’Ouest, le « lalo » est une poudre de feuilles de baobab séchées que l’on incorpore aux céréales  ou aux sauces, notamment lors de la préparation du couscous de mil ou de maïs.

 

Au Mali, du côté de kayes, au Sénégal, etc., les enfants emploient parfois les graines comme bonbons en raison de la saveur acidulée de la pulpe.
Dans l’agalactie, la pulpe est préparée en porridge.

 

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils