Bagneux : les parents et le mari maliens sont acquittés

Bagneux : les parents et le mari maliens sont acquittés

Accusés d’avoir marié leur fille de force, Kalle et Daouda Koita ont été acquittés jeudi, à l’issue d’un étonnant procès devant la cour d’assises des Hauts-de-Seine.C’est la dénonciation de leur fille qui a conduit ces parents maliens, âgés de 48 et 58 ans, devant les jurés, pour répondre de «traite d’être humain».

En 2006, la jeune fille alors âgée de 18 ans a raconté à une assistante sociale avoir dû épouser un cousin du village contre son gré. De plus, selon ses dires, elle était régulièrement battue par sa mère et violée par son mari. La jeune fille a maintenu son histoire sordide au cours de l’instruction. Au point de conduire le juge à renvoyer le mari et les parents devant la cour d’assises.

Coup de théâtre mercredi, une heure après l’ouverture du procès : la jeune femme, 24 ans aujourd’hui, s’est présentée comme une menteuse manipulatrice. Certes, le mariage fut arrangé selon la tradition malienne. Dès l’âge de 13 ans, elle fut promise à Mamadou contre deux vaches et 150 €. Mais l’arrangement convenait à cette jeune fille couverte de cadeaux par le prétendant. C’est elle qui l’a révélé à la barre. Ce mariage était même «une aubaine» pour quitter l’école et fuir le domicile familial.Sur le banc des accusés, les parents ont paru complètement perdus. De même que le mari, qui n’a donc pas violé la jeune femme mais essuyait ses colères. L’avocate générale a requis l’acquittement général. Sauf à l’encontre de la mère, jugée aussi pour avoir frappé sa fille. Pour ce délit, Kalle est condamnée à un an de prison avec sursis.

 LeParisien.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils