Afrique du Sud : de la viande d’âne retrouvée dans plusieurs produits

Afrique du Sud : de la viande d’âne retrouvée dans plusieurs produits

Selon une étude universitaire, de la viande d’âne serait présente dans plusieurs produits et plats préparés, notamment dans les viandes étiquetées « saucisses » ou « steaks ».
 Les Sud-Africains seraient nombreux à manger de la viande d’âne sans le savoir. C’est une étude des chercheurs de l’université de Stellenbosch qui a révélé la supercherie.
« Notre étude confirme que l’étiquetage frauduleux de la viande préparée est courante en Afrique du Sud. Non seulement cela viole la réglementation mais cela a des conséquences en termes économique, religieux, éthique et de santé », a révélé l’un des auteurs, Louw Hoffman, professeur au département des sciences animales.
« Des ingrédients peu conventionnels comme de l’âne, de la chèvre et du buffle ont également été découverts dans un certain nombre de produits ». Près de la moitié des plats seraient concernés par cette fraude.

Des ingrédients non déclarés

Selon Louw Hoffman, « la viande testée, dont 139 échantillons ont été sélectionnés en boucherie ou chez des détaillants, contenait dans 68% des cas des ingrédients non déclarés, notamment « les saucisses, les steaks pour hamburgers et les plats préparés ». Selon le scientifique, du poulet et du porc ont été ajoutés dans certains produits. L’étude s’appuie sur des tests ADN.

Les Sud-africains sont de grands amateurs de la viande. Le barbecue, qu’on nomme « braai » dans le pays, est d’ailleurs culturellement une institution culinaire très importante dans le pays.

Nelson Mandela lui-même est connu pour raffoler de la viande, la dégustant sous toutes ses formes. Il raffole particulièrement des boulettes de viande, du ragoût de queue de bœuf, ou des tripes, mais aussi de la langue et tête de mouton.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils