La vie de Birago Diop

La vie de Birago Diop

 

Diop, Birago (1906-1989), écrivain sénégalais d’expression française, qui rendit hommage à la tradition orale de son pays en publiant des contes, notamment ses Contes d’Amadou Koumba.

Né près de Dakar, il reçut une formation coranique et suivit simultanément les cours de l’école française. Pendant ses études de médecine vétérinaire à Toulouse, il resta à l’écoute des travaux des africanistes, et s’associa à la fin des années 1930 au mouvement de la Négritude qui comptait alors Senghor, Césaire. C’est à Paris qu’il composa en 1942 les Contes d’Amadou Koumba (publiés en 1947), marquant dès ce premier livre sa prédilection pour la tradition orale des griots, ces conteurs populaires dont il ne cessa jamais d’écouter la voix.

 

Respectueux de l’oralité, il affina un talent original d’écrivain dans les Nouveaux Contes d’Amadou Koumba (1958) et Contes et Lavanes (1963); son recueil de poèmes Leurres et Lueurs (1960) est profondément imprégné de culture française alliée aux sources d’une inspiration purementafricaine.

 

Sa carrière diplomatique, après l’indépendance de son pays, et son retour à son premier métier de vétérinaire à Dakar n’entravèrent pas son exploration de la littérature traditionnelle africaine, mais il déclara avoir « cassé sa plume ». Il publia néanmoins la Plume raboutée et quatre autres volumes de mémoires de 1978 à 1989.

.

.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils