VACCINATION EN AFRIQUE : Appel à la prudence, voire à la méfiance !

VACCINATION EN AFRIQUE : Appel à la prudence, voire à la méfiance !

Méfiez-vous PEUPLE du département de Bakel et de… Diawara : ces vaccinations massives en Afrique sont suspectes, particulièrement dans les zones rurales (ce qui est le cas au Sénégal actuellement).

Les occidentaux s’inquiètent de la démographie galopante des pays africains, surtout d’obédience musulmane, et la seule manière de contrôler les naissances voire même de les limiter, c’est ce type d’action qui sert de couverture pour stériliser la population jeune en Afrique. Pour preuve, pourquoi à votre avis cette vaccination est limitée aux personnes qui sont âgées de 1 à  29 ans ? La personne qui est dans les 30, 40 ou 50 ans,…, n’a-t-elle pas le droit de bénéficier de ces vaccins ? Croyez-vous que la méningite va chercher à savoir si la personne est âgée de 1 à 29 ans ? Je n’ai jamais rien compris à la naïveté de mes semblables africains, sincèrement. Et je suis même certain que des esprits chagrins vont même me charger et me taxer de complotiste et d’adepte de la conspiration anti-Afrique et de je-ne-sais-quoi d’autre ! Méfiez-vous.  

Le paludisme est la maladie qui fait le plus de morts en Afrique, loin devant le SIDA, et pourtant jamais ils n’ont sincèrement chercher à le combattre.

Ces programmes douteux (pour une bonne partie d’entre eux) ne deviennent possibles qu’avec la complicité,  la cupidité, l’ignorance et l’extrême naïveté de ces  pseudo-élites africains (ou ceux et celles qui s’autoproclament comme tels), sous le sceau d’une grande corruption quasi institutionnalisée ; l’ennemi de l’Afrique, de l’africain, n’est personne d’autre que lui-même.

 

Beaucoup de temps serait nécessaire pour apporter de la documentation sur tout ceci, ce qui explique le fléau du phénomène.   Souvenez-vous surtout du scandale de ces vaccins suspects au Cameroun et au Nigeria il y a quelques années. Sans oublier ces vaccins concoctés dans des laboratoires occidentaux et qui sont secrètement testés sur les populations des pays pauvres – particulièrement en Afrique (et en Amérique latine dans les 50, par les aUSA) –  hors des frontières européennes et américaines.

Il est conseillé de faire la prévention auprès de  nos familles, leur expliquer le contexte des choses, une possibilité d’exposition aux dangers éventuels qu’elles (nos familles) encourent ; ceci, après ces informations, les laisser avec leur libre-arbitre. Il est possible de faire vacciner vos proches sans passer par ces programmes qui, souvent, sont de simples couvertures pour atteindre des vils desseins.

On ne pourra pas dire qu’on ne le savait pas.

 

Quelques lectures et preuves :

http://www.afrohistorama.info/article-vaccination-en-afrique-la-population-est-elle-en-danger-76889318.html

http://www.afrik.com/article7081.html

http://www.jeuneafrique.com/Article/LIN22077vaccieladna0/

 

 

.

 

 

1 Comment

  1. Avatar
    konate novembre 17, 2012

    soyeon prudent ces tipe de vaccination doit être cotrolé par l’ètat avant de distribué les comune,village ou règion si le vaccin est apte en ce moment on pe vacciné les citoyens

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils