Sinistrés des inondations à Dakar : attention aux détournements des dons

Sinistrés des inondations à Dakar : attention aux détournements des dons

 

Il est temps de s’inquiéter et de demander des clarifications sur ce qui se passe actuellement au sujet de l’élan populaire de solidarité avec les victimes et sinistrés des inondations. On le sait tous, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Les Sénégalais conjuguent cet adage à tous les temps et en tous lieux. Ils sont passés experts en détournement à leur profit de tous les malheurs et catastrophes. On a vu, ici-même à Dakaractu, comment le cas de Bébé Modou avait dérapé et entraîné des vocations à l’arnaque qui ont déboussolé les parents eux-mêmes, lesquels se sont aussi vus reprocher leurs hésitations face à des solutions à leurs angoisses qui n’étaient pas sonnantes et trébuchantes.

Des rumeurs persistantes glissent dans les pages des quotidiens racontant des détournements ici, des mises à l’écart pour soi-même de certains produits et matériels offerts, sans oublier la cagnotte qui diminue à l’écran même d’une télévision, passant de 300 et quelques millions un jour à 200 et quelques millions le lendemain. Erreur d’écritel peut-être ? Ces joutes entre animateurs de deux groupes qui s’envoient à la figure des allusions indignes est symptomatique des doutes qui traversent les esprits des Sénégalais quant à l’utilisation sincère des fonds collectés. Il n’est pas hasardeux du tout que le chef de l’Etat ait cru bon en Conseil des ministres de rappeler tout le monde à l’ordre, et exiger de la transparence, insistant sur l’obligation de faire publier les listes des donateurs et de faire un compte-rendu exhaustif des dépenses engagées. Ce samedi, il y a le fameux concert des artistes qui se transforme en concert de Youssou Ndour, à tel point qu’on apprend que son épouse a déjà vendu des centaines de billets à des amis à elle. A quel prix ? Des dizaines de millions certainement ont été recueillis et les imaginations cavalent.

Alors, il y a danger. Ministre de la République, la gestion d’un concert où il est partie prenante se doit d’être  encore plus rigoureuse. Rien de pas clair ne doit transpirer de cette initiative qui se doit d’être à tous points de vue une réussite. Car, au-delà des sommes distribuées, du moins juste récoltées, il nous faudra éviter que des soupçons de magouilles ne viennent polluer ces nobles initiatives populaires de soutien aux sinistrés.

Celles-ci deviendraient une dangereuse poudrière si les sinistrés, déjà embourbés dans des eaux puantes, venaient à découvrir des manœuvres nauséabondes qui transformeraient leur désarroi en colère. Ce serait criminel de tirer des avantages, même politiques, de cet élan populaire de solidarité. Il ne faudrait alors faire preuve d’aucune pitié avec les escrocs qui auraient profité de cette situation pour s’enrichir, ne serait-ce que d’un sac de riz ou d’une moustiquaire.

DAKARACTU.COM

1 Comment

  1. Avatar
    Rédacteur septembre 08, 2012

    Les 3/4 seront tous détournés !
    Y en a qui se frottent déjà les mains et beaucoup en profitent en créant des associations satellites pour capter les dons à d’autres fins.
    La seule manière efficace et avec un risque zéro, c’est de donner directement, sans intermédiaire aux personnes sinistrées.

    Certains types de sénégalais sont passés maîtres dans l’art de l’escroquerie. Du pouvoir central, en passant par les préfets et les petits maires de bourgades et certains chefs de quartiers.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils