Le régime de l’Arabie saoudite relève de la pure dictature, selon une ministre suédoise

Le régime de l’Arabie saoudite relève de la pure dictature, selon une ministre suédoise

 

La ministre suédoise de la Défense Karin Enström a affirmé lundi que l’Arabie saoudite pouvait être qualifiée de « dictature », tandis que son collègue des Affaires étrangères Carl Bildt préférait parler de « monarchie absolue ».

 

« L’Arabie saoudite est un régime autoritaire et une monarchie absolue, où sont commises de graves atteintes aux droits de l’Homme », a écrit la ministre de la Défense dans un courrier électronique à l’agence de presse TT.

« Le gouvernement (suédois) ne classe pas les pays du monde en démocraties ou dictatures, mais s’il est seulement possible de décrire l’Arabie saoudite comme une démocratie ou une dictature, alors l’Arabie saoudite doit être décrite comme une dictature », a-t-elle poursuivi.

La ministre, membre comme le Premier ministre du parti conservateur, avait été très largement critiquée car elle refusait de qualifier le régime de Ryad de dictature, préférant parler, comme lundi matin à la radio publique SR, d’un « régime très autoritaire ».

Pour sa part, le chef de la diplomatie suédoise Carl Bildt a indiqué lundi sur Twitter: « J’ai l’habitude de décrire l’Arabie saoudite comme une monarchie absolue ».

Le prédécesseur de Mme Enström avait démissionné fin mars après des semaines de controverses sur un contrat passé avec l’Arabie saoudite pour la construction d’une usine d’armements. Ce contrat, qui fait actuellement l’objet d’une enquête, « repousse les frontières de ce qui est faisable par les autorités suédoises » car il s’agit d’une aide à un régime « dictatorial », estime la radio SR, qui a révélé l’affaire.

La Suède a exporté en 2011 des armes pour une valeur de 13,9 milliards de couronnes et l’Arabie saoudite a été son deuxième meilleur client.

7s7

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils