Des canadiens montrent l’exemple aux habitants de Dakar

Des canadiens montrent l’exemple aux habitants de Dakar

 

Les alentours du marché « Gueule Tapée » de Camberène considérés comme l’une des zones les plus polluées du pays avec ses odeurs nauséabondes, ont été nettoyés hier par une vingtaine de ressortissants canadiens qui séjournent au Sénégal. Un geste vivement salué par les automobilistes et autres passants qui empruntent ce chemin aussi pollué.
Une leçon de devoir civique.

C’est ainsi que l’on peut du moins qualifier l’acte de ce groupe de jeunes canadiens en vacances depuis trois semaines au Sénégal. Habillé en tee-shirt et culotte, armés de pelles, brouettes et râteaux, ces jeunes âgés en moyenne d’une vingtaine d’années, ont voulu changer l’image et le décor de ce marché que ne cessent de dénoncer quotidiennement les passants tandis que les autorités restent indifférentes. Les tas d’immondices et autres carcasses de véhicules « clando » ainsi que les cantines qui débordent sur la route, n’ont pas laissé indifférent le groupe de jeunes canadiens en vacances au Sénégal, qui ont décidé de s’investir pour rendre l’environnement dudit marché plus respirable et vivable.

Les autorités des collectivités locales chargées d’assurer l’hygiène et la propreté des marchés et alentours ne semblent avoir comme souci que la collecte des taxes pour renflouer les caisses. Or, comme l’a du reste souligné un des membres du groupe de jeunes canadiens, « c’est important de nettoyer et d’enlever les ordures pour avoir un environnement sain. »

Une autre jeune fille canadienne déclare que, vu la mauvaise qualité de l’environnement, ils ont pris la décision d’organiser des opérations de nettoyage deux fois par semaines, soit les lundis et les vendredis. Une initiative très louable que certains habitants et commerçants suivent avec une forte dose… de honte. Ce qui est regrettable c’est que ces braves jeunes canadiens vont bientôt  rentrer dans leur pays. Leur dernière action de nettoyage est prévue lundi prochain. Ils se disent « très fiers » d’avoir fait œuvre utile pour ce marché qui est assez fréquenté par les populations dakaroises.

Si la plupart des habitants de la zone jugent « formidable » ce geste des canadiens, ils n’en dénoncent pas moins l’insalubrité en général dans les marchés. Pour eux, « il y a un véritable problème d’hygiène dans les marchés et pendant que les uns nettoient, d’autres affichent des comportements insalubres », ajoutent certains passants. Ces derniers appellent d’ailleurs les populations qui devaient donner l’exemple, suivent celui de ces canadiens venus de si loin. En définitive, c’est simplement une question de santé publique.
 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils