Amadou Mahtar Mbow dénonce l’accaparement des terres

Le professeur Amadou Mahtar Mbow, ancien Directeur général de l’UNESCO, a dénoncé samedi à Saint-Louis (Nord) l’accaparement des terres du Sénégal et invité le pouvoir à mettre en œuvre une gouvernance participative.

 

Amadou Mahtar Mbow dénonce l’accaparement des terres

 

Parlant de gouvernance, M. Mbow a souligné que ‘’le Sénégal appartient à tous les Sénégalais’’ et ‘’pour le construire et arriver au développement, la gestion solitaire est à bannir’’.

‘’Le nouveau gouvernement doit travailler, tout en respectant la volonté des Sénégalais. Il ne faut pas que les nouvelles autorités tombent sous les erreurs de l’ancien régime. Il faut instaurer une bonne gouvernance, qui implique tout le monde (…)’’, a-t-il recommandé, à l’occasion d’une série de manifestations organisées à Saint-Louis pour fêter ses 91 ans.

Amadou Mahtar Mbow a dénoncé l’accaparement des terres au Sénégal par des individus et des entreprises venus de l’étranger. ‘’Nous ne devons plus accepter que nos terres soient données à des étrangers et que les ayants droit restent à les regarder faire’’, a affirmé le patron de l’UNESCO (1974-1987).

‘’Nous ne devons plus accepter que d’autres viennent prendre notre richesse, les utiliser au détriment de notre peuple’’, a-t-il insisté, avant d’ajouter : ‘’Cependant, il faut que les nouvelles autorités pensent à doter les populations de moyens, pour qu’elles puissent cultiver ces terres (…)’’.

M. Mbow, ancien ministre sénégalais de l’Education nationale, a recommandé aux jeunes de ‘’toujours donner le meilleur d’eux-mêmes, pour devenir de grandes personnalités et mieux servir leur pays’’.

‘’Il ne faut jamais nourrir de complexe d’infériorité. Avec de la volonté, de la constance et de la patience, on peut arriver à tout. Les jeunes doivent savoir que s’ils s’efforcent de toujours travailler pour atteindre le niveau le plus élevé de la connaissance, ils y parviendront’’, leur a-t-il conseillé.

‘’Il ne faut jamais penser que certaines gens ont atteint des sommets que vous ne pourrez jamais atteindre. Seul le travail paie’’, a ajouté M. Mbow, ancien président des Assises nationales du Sénégal (un conclave citoyen tenu du 1er juin 2008 au 24 mai 2009).

‘’Les jeunes ne doivent jamais oublier ni renier leurs racines ou leur culture. Il faut toujours privilégier le retour aux sources’’, a-t-il poursuivi.

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils