Interview : Réaction du Professeur Abdoulaye BATHILY de Benno Bok Yakaar suite à l’élection du président Macky SALL

Interview : Réaction du Professeur Abdoulaye BATHILY de Benno Bok Yakaar suite à l’élection du président Macky SALL

Abdoulaye BathilySecrétaire général de la LD/MPT a réagi au changement qui s’est opéré auSénégal. Il a répondu à nos questions.

Professeur, quel est le sentiment qui vous anime au lendemain de la victoire du candidat de votre coalition Benno Bok Yakaar ?

Je suis animé par un sentiment de satisfaction suite à  cette grande mobilisation du peuple Sénégalais à l’allure d’un référendum pour porter notre candidat ( Benno Bok Yakaar ) Macky SALLau pouvoir. Ce choix des populations sénégalaises me procure un grand soulagement après 11 années de traumatisme et de souffrance occasionnés par la trahison de Wade. Après l’alternance de 2000, il a tenté une aventure dynastique et monarchique qui transforma la victoire de la coalition Alternance 2000, qui devait ouvrir une nouvelle page de progrès social et économique, en une souffrance inouïe. Maintenant, justice est faite. Le Sénégal s’est débarrassé de la dynastie Wade.

Qu’attendez-vous maintenant du futur règne de Macky SALL ?

D’entrée, il faut noter que c’est une autre coalition qui vient d’élire Macky SALL à savoir Benno Bok Yakaar. Le report de voix a été considérable. Nous attendons un vrai changement sur tous les plans. Une nouvelle ère doit s’ouvrir pour le Sénégal. Nous devons nous mettre au travail et fournir des sacrifices énormes pour le progrès. Nous devons savoir que nous sommes là pour servir et non pour se servir. Il faut également un respect des engagements pris devant le peuple sénégalais. 
Le peuple doit également opérer un profond changement. Il faut un changement dans les comportements, dans la façon de vivre et de faire.

Vous avez été à Bakel pour battre campagne pour le Benno Bok Yakaar, Qu’avez-vous promis aux populations du département deBakel ?

Le département de Bakel est l’un des plus marginalisés du Sénégal. Il n’est pas le seul d’ailleurs. Plusieurs autres départements souffrent chroniquement des mêmes problèmes. Bakel manque de tout . Il y a un réel déficit en infrastructures et en équipements. L’Etat, depuis le temps des socialistes, n’a rien fait à Bakel. A part l’apport des émigrés, le département de Bakel ne dispose d’aucune autre ressource. D’ailleurs, je salue leur dévouement au quotidien pour le bien-être des populations. Bakel est une zone abandonnée par les pouvoirs publics. Je compte sur le nouveau gouvernement pour venir juguler les maux du département de Bakel ainsi que ceux des autres localités longtemps abandonnées à elles-même. Par ailleurs, les bakélois doivent également se mettre au diapason des initiatives pour le progrès.

Abdoulaye BATHILY, Premier ministre de Macky SALL : Info ou intox ?

C’est une information fausse véhiculée par une certaine presse. Jamais il n’a été question de ne nommer premier Ministre. Nous savourons d’abord la victoire de notre coalition. Les questions sur le futur gouvernement ne sont pas encore à l’ordre du jour. Je souhaite simplement un gouvernement avec des ministres responsables et dévoués pour sauver le Sénégal mais pas seulement une localité quelconque. Encore une fois, il faut le respect des engagements. Il n’ y aura pas un gouvernement d’une quarantaine de ministres.

Bientôt les législatives, la LD/MPT ira seule ou avec une coalition comme les dernières élections ?

Il faut savoir une chose. Aucun parti politique ne peut gagner une élection au Sénégal. Nous irons aux législatives et aux locales avec une coalition. Il est impossible aujourd’hui d’aller seul aux élections et espérer gagnerconvenablement. Le Sénégal a changé. Les forces politiques sont largement atomisées. Aujourd’hui, nous sommes dans la coalition Benno Bok Yakaar.  La LD’MPT fera ce qu’il faut le moment venu.

Maintenant que vous avez opéré le changement attendu par les Sénégalais avec la coalition Benno Bok Yakaar lors de ces présidentielles, à quand le passage du témoin au sein de la LD’MPT ?

Depuis quelques années, nous avons promu une équipe de jeunes au sein de notre parti. Cela fait quarante ans que ma génération s’active dans la politique sénégalaise. Nous avons mené plusieurs combats. Nous avons lutté contre le parti unique afin de promouvoir le multipartisme. Nous avons gagné. Nous avons amorcé des combats au nom de la démocratie depuis les années 80-90. Nous nous sommes battus pour la pluralité médiatique et farouchement pour une alternance que ce soit en 2000 et en 2012. Je pense que nous avons largement joué notre partition. Effectivement, l’heure est venue de passer le flambeau. Personnellement, j’ai fait mon temps. Je suis fier de ma contribution. Maintenant, je pense sincèrement passé le flambeau tout en appuyant les jeunes.

Quel appel lancez-vous au peuple Sénégalais aujourd’hui ?

L’appel est simple. Il faut comme je l’ai dit tantôt opérer un changement dans les comportements. Il faut également cultiver la patience et accepter certains sacrifices indispensables pour remettre le Sénégal sur la marche du progrès. Parallèlement, je lance un appel aux émigrés du département de Bakel pour se mettre au diapason des luttes et des actions citoyennes pour accélérer le progrès du département de Bakel. Ils ont beaucoup fait pour les populations locales. Leur apport est considérable. Le combat continue.

Votre dernier mot Professeur ?

Je finis en remerciant tous vos lecteurs et les bonnes volontés qui gravitent autour de votre site d’informations. Je vous encourage dans votre démarche. C’est toujours un plaisir de répondre à vos sollicitations.

Propos receuillis par Samba Fodé KOITA dit EYO , www.bakelinfo.com

Abdoulaye BathilySecrétaire général de la LD/MPT a réagi au changement qui s’est opéré au. Il a répondu à nos questions.

Professeur, quel est le sentiment qui vous anime au lendemain de la victoire du candidat de votre coalition Benno Bok Yakaar ?

Je suis animé par un sentiment de satisfaction suite à  cette grande mobilisation du peuple Sénégalais à l’allure d’un référendum pour porter notre candidat ( Benno Bok Yakaar ) Macky SALLau pouvoir. Ce choix des populations sénégalaises me procure un grand soulagement après 11 années de traumatisme et de souffrance occasionnés par la trahison de Wade. Après l’alternance de 2000, il a tenté une aventure dynastique et monarchique qui transforma la victoire de la coalition Alternance 2000, qui devait ouvrir une nouvelle page de progrès social et économique, en une souffrance inouïe. Maintenant, justice est faite. Le Sénégal s’est débarrassé de la dynastie Wade.

Qu’attendez-vous maintenant du futur règne de Macky SALL ?

D’entrée, il faut noter que c’est une autre coalition qui vient d’élire Macky SALL à savoir Benno Bok Yakaar. Le report de voix a été considérable. Nous attendons un vrai changement sur tous les plans. Une nouvelle ère doit s’ouvrir pour le Sénégal. Nous devons nous mettre au travail et fournir des sacrifices énormes pour le progrès. Nous devons savoir que nous sommes là pour servir et non pour se servir. Il faut également un respect des engagements pris devant le peuple sénégalais. 
Le peuple doit également opérer un profond changement. Il faut un changement dans les comportements, dans la façon de vivre et de faire.

Vous avez été à  pour battre campagne pour le Benno Bok Yakaar, Qu’avez-vous promis aux populations du département de ?

Le département de Bakel est l’un des plus marginalisés du Sénégal. Il n’est pas le seul d’ailleurs. Plusieurs autres départements souffrent chroniquement des mêmes problèmes. Bakel manque de tout . Il y a un réel déficit en infrastructures et en équipements. L’Etat, depuis le temps des socialistes, n’a rien fait à Bakel. A part l’apport des émigrés, le département de Bakel ne dispose d’aucune autre ressource. D’ailleurs, je salue leur dévouement au quotidien pour le bien-être des populations. Bakel est une zone abandonnée par les pouvoirs publics. Je compte sur le nouveau gouvernement pour venir juguler les maux du département de Bakel ainsi que ceux des autres localités longtemps abandonnées à elles-même. Par ailleurs, les bakélois doivent également se mettre au diapason des initiatives pour le progrès.

Abdoulaye BATHILY, Premier ministre de Macky SALL : Info ou intox ?

C’est une information fausse véhiculée par une certaine presse. Jamais il n’a été question de ne nommer premier Ministre. Nous savourons d’abord la victoire de notre coalition. Les questions sur le futur gouvernement ne sont pas encore à l’ordre du jour. Je souhaite simplement un gouvernement avec des ministres responsables et dévoués pour sauver le Sénégal mais pas seulement une localité quelconque. Encore une fois, il faut le respect des engagements. Il n’ y aura pas un gouvernement d’une quarantaine de ministres.

Bientôt les législatives, la LD/MPT ira seule ou avec une coalition comme les dernières élections ?

Il faut savoir une chose. Aucun parti politique ne peut gagner une élection au Sénégal. Nous irons aux législatives et aux locales avec une coalition. Il est impossible aujourd’hui d’aller seul aux élections et espérer gagnerconvenablement. Le Sénégal a changé. Les forces politiques sont largement atomisées. Aujourd’hui, nous sommes dans la coalition Benno Bok Yakaar.  La LD’MPT fera ce qu’il faut le moment venu.

Maintenant que vous avez opéré le changement attendu par les Sénégalais avec la coalition Benno Bok Yakaar lors de ces présidentielles, à quand le passage du témoin au sein de la LD’MPT ?

Depuis quelques années, nous avons promu une équipe de jeunes au sein de notre parti. Cela fait quarante ans que ma génération s’active dans la politique sénégalaise. Nous avons mené plusieurs combats. Nous avons lutté contre le parti unique afin de promouvoir le multipartisme. Nous avons gagné. Nous avons amorcé des combats au nom de la démocratie depuis les années 80-90. Nous nous sommes battus pour la pluralité médiatique et farouchement pour une alternance que ce soit en 2000 et en 2012. Je pense que nous avons largement joué notre partition. Effectivement, l’heure est venue de passer le flambeau. Personnellement, j’ai fait mon temps. Je suis fier de ma contribution. Maintenant, je pense sincèrement passé le flambeau tout en appuyant les jeunes.

Quel appel lancez-vous au peuple Sénégalais aujourd’hui ?

L’appel est simple. Il faut comme je l’ai dit tantôt opérer un changement dans les comportements. Il faut également cultiver la patience et accepter certains sacrifices indispensables pour remettre le Sénégal sur la marche du progrès. Parallèlement, je lance un appel aux émigrés du département de Bakel pour se mettre au diapason des luttes et des actions citoyennes pour accélérer le progrès du département de Bakel. Ils ont beaucoup fait pour les populations locales. Leur apport est considérable. Le combat continue.

Votre dernier mot Professeur ?

Je finis en remerciant tous vos lecteurs et les bonnes volontés qui gravitent autour de votre site d’informations. Je vous encourage dans votre démarche. C’est toujours un plaisir de répondre à vos sollicitations.

Propos receuillis par Samba Fodé KOITA dit EYO , www.bakelinfo.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils