LE 25 MARS 2012 VOTONS MACKY SALL AU NOM DE LA RÉPUBLIQUE

LE 25 MARS 2012 VOTONS MACKY SALL AU NOM DE LA RÉPUBLIQUE

Avec la défaite au 1er tour de l’élection présidentielle sénégalaise du 25 février dernier de ce qu’il est convenu d’appeler « les forces de gauche » sur laquelle nous ne reviendrons pas (lire notre lecture des résultats du 1er tour ici : http://www.socialisme-republiquesn.org/201202271563/divers/humeurs/notre-lecture-du-scrutin-du-dimanche-26-fevrier-2012), parce qu’il urge selon nous de s’attaquer au principal problème de notre pays, beaucoup de membres et sympathisants de ces forces de gauche ou d’autres citoyens hésitent, ne veulent pas se déplacer au second tour par déception ou par dépit ou pire veulent voter Wade parce que ce dernier, qui disait que les promesses n’engagent que ceux qui y croient, aurait encore promis de faire un mandat de 3 ans. Ce qui arrangerait les forces de gauche parce que si Macky Sall gagne, il en aura pour 10 ans ou plus alors que Wade vieux, ne peut rester longtemps au pouvoir. Ce serait une grosse erreur d’analyse de leur part car quelque soient les raisons pour lesquelles cette frange de la population serait appelée à s’abstenir ou à voter Wade, les raisons de voter Macky Sall l’emportent largement sur celles de voter contre lui.

Pour finir sur le chapitre de son passif, maintenant qu’il a endossé son passé avec Wade, Macky a-t-il été le seul de la classe politique sénégalaise qui aspire à diriger le pays à avoir collaboré avec Wade ? Nous ne le pensons pas car, à part le Parti socialiste de Ousmane Tanor Dieng, tous ont, sur des durées plus ou moins longues, collaboré avec Wade. Sont-ils aussi responsables de la situation dans laquelle Wade a mis le pays durant ses 12 années de règne ?

A son actif pendant sa période de compagnonnage avec Wade, il faut quand même reconnaître à Macky, Président de l’Assemblée nationale, le courage d’avoir osé demander au « prince » Karim Wade de venir s’expliquer sur l’utilisation des milliards du contribuable dans le cadre des chantiers de l’ANOCI. Ce qui prouve quelque part que Macky n’était peut-être pas le béni-oui-oui de la famille Wade que sont des Farba Senghor, Iba Der Thiam ou autres Serigne Mbacké Ndiaye.

Quand il a fallu prendre ses responsabilités et couper tout lien avec le régime de Wade, Macky l’a fait et nos craintes de son retour dans la maison du père se sont avérées fausses…

Les raisons de voter Macky Sall le 25 mars 2012

 

 

La 1ère  raison de voter pour Macky Sall, la plus simple, est de suivre le mouvement de la foule, de cette masse des opposants au régime de Wade, M23, partis politiques et sociétés civiles confondus. Le Sénégal en majorité (à 65 % selon les chiffres du 1er tour) est légitimement opposé à un 3ème mandat de Wade. Si toutes ces forces vives de la Nation disent que Wade n’a pas droit à un 3ème mandat, c’est que cela doit être vrai.

Il faut aussi voter Macky car, en réalité, Macky n’est pas Wade.

Macky est un fils du pays, marié à une fille du pays et enraciné dans les traditions et les croyances et valeurs du pays à la différence de cette famille sortie de sa retraite parisienne gouvernant le Sénégal comme du temps des colons, divisant pour mieux régner, foulant du pied les principes élémentaires de la démocratie, détournant et dilapidant nos maigres ressources, détruisant nos valeurs ancestrales, détruisant nos filières économiques de production …

Macky n’est pas Wade parce qu’il ne fait pas du Waakh Wakheet. Depuis qu’il est sorti du régime de Wade et du PDS, force est de lui reconnaître cette détermination et cette constance dans ses déclarations, et ses choix politiques.

Que ce soit dans Bennoo siggil Senegal ou dans le cadre du M23, nous ne lui connaissons pas pour l’instant de changements brusques ou de reniements dans ses prises de positions notamment en ce qui concerne notamment le débat sur la candidature unique ou plurielle de l’opposition qui a tant fait de mal à la gauche historique sénégalaise.

Macky doit être un travailleur si l’on en croit les témoignages de gens qui l’ont côtoyé. Il l’a en tout cas démontré durant ces 3 années où il a battu campagne et renforcé les bases de son parti à travers le monde.

Macky doit être un homme de dialogue et de compromis sans doute puisqu’après les populations, il est allé vers les leaders d’opinion et de partis pour recueillir leur avis et leur soutien pour le 2ème tour.

Last but not least, il s’est engagé à appliquer les conclusions des Assises Nationales dont il a été signataire de la Charte de bonne gouvernance démocratique.

On peut dire de Macky qu’il a changé, qu’il n’est plus le « Mackysard » de Wade, que ces 3 ans passées aux côtés des populations lui ont fait prendre conscience des réalités et des besoins de ces dernières et qu’il ne fera pas du Wade sans Wade. Accordons-lui au moins « le bénéfice du doute. » Ensuite on verra…

Au-delà de ces considérations tenant à la personne même de Macky Sall, il faut voter Macky pour faire barrage à Wade.

Il faut voter Macky Sall, pour que le Sénégal ne soit plus dirigé comme actuellement par un clan, pour que les ressources et opportunités publiques ne soit plus détournées au profit d’une minorité, pour donner une chance à l’application des conclusions des assises nationales, pour qu’une confrérie religieuse ne soit pas favorisée par rapport aux autres, pour mettre fin à l’impunité notamment celle dont bénéficient certaines milices armées religieuses ou non, pour mettre fin à l’instrumentalisation de la justice, pour restaurer le lustre de notre diplomatie et de nos institutions, pour mettre fin à la cherté de la vie et la pénurie des denrées de première nécessité, pour que les morts des manifestations du M23 ne soient pas morts pour rien, etc.

Il faut voter Macky Sall pour donner une chance à la sauvegarde et à la refondation de la République au sens noble du terme.

Cependant, que l’on ne s’y trompe guère, il ne s’agit point pour nous de donner un blanc-seing à Macky Sall pour diriger le pays. Au contraire, car comme le disait Montesquieu « tout homme qui dispose du pouvoir est tenté d’en abuser… et qu’il faut que par la force des choses, le pouvoir arrête le pouvoir…. ».

Pour éviter les travers du passé, il faudra veiller à assurer un véritable équilibre et débat parlementaire en votant massivement dans 6 mois aux législatives pour une assemblée nationale plurielle représentative de toutes les sensibilités politiques et citoyennes et engagée dans la reconstruction nationale mais aussi dans la récupération de nos ressources détournées et investies à l’étranger et au Sénégal par la mise en place de commissions parlementaires ad hoc. Il faudra veiller à donner à l’assemblée une majorité républicaine pour que les transhumants qui commencent à quitter le navire Wade ne soient pas à l’abri de poursuites judiciaires si parmi eux certains devaient rendre des comptes afin de ne pas perpétuer un système longtemps honni.

Mais tout cela passe d’abord par « dégager Wade », le seul véritable problème du Sénégal actuellement. Et pour cela, il faut voter Macky Sall parce que tout autre choix (abstention, vote pour Wade) serait périlleux pour l’avenir de la République , la stabilité et la cohésion de la Nation qui faisaient la fierté de tout sénégalais avant l’alternance.

 Alors aux urnes Citoyens et que Wade dégage !

 

Par le Front Républicain pour dégager Wade hors du palais

 

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils