Wade à Diawara : Hamidou Diaye Koita maire de Diawara, tabassé par un tailleur

Wade à Diawara : Hamidou Diaye Koita maire de Diawara, tabassé par un tailleur

Comme le disait si bien l’Ukrainien KONYSKY  » « Dans une nation vraiment cultivée, personne n’a le droit de priver un homme de liberté de façon arbitraire. ». Le Maire de Diawara l’a appris à ses dépends dans la journée d’hier. Une journée très mouvementée. Les libéraux avaient rendez-vous avec le candidat le plus contesté des présidentielles sénégalaises pour ne pas nommer le Président sortant Abdoulaye WADE. Ne voulant voir aucun germe de contestation dans sa ville, le Maire avait l’œil grandement ouvert et l’oreille prêtée à tous les coins de sa commune. Il ne cessait d’arpenter la grande artère de la ville comme pour déceler le moindre fait ou geste hostile à l’arrivée de son candidat. Comme le dit l’adage  » Qui cherche trouve « .

En revenant de sa mairie, située à quelques encablures du Pont reliant Diawara à Moudéry, il aperçut des jeunes qui confectionnaient des banderoles rouges devant un atelier de couture. La boucane lui sort par les oreilles. De sa voiture, il commença à engueuler l’apprenti tailleur et son ami qui s’affairaient autour des banderoles. Il s’en alla ainsi se plaindre devant la mère d’un des jeunes. Cette dernière n’a d’ailleurs pas tardé à venir tirer les oreilles de son marmot qui a eu l’audace de toucher aux banderoles rouges. Toutefois, ceci ne mit guère fin à « l’histoire des banderoles « .

A son retour, le Maire qui avait certainement les oreilles dans le crin, descendit de sa voiture pour aller découdre avec l’apprendi tailleur et son ami qui coupaient le tissu rouge pour offrir des banderoles aux nombreux jeunes qui en demandaient. D’un ton agressif, il demanda au tailleur de mettre fin à son activité. Ce que notre  » Yves Saint Laurent en herbe  » et son ami refusèrent. Le Maire se jeta sur l’ami du jeune tailleur afin de lui arracher les banderoles et les tissus. Face à la résistance du môme, il déchira ses habits. Déterminé, le Maire s’en prit par la suite au tailleur. Il s’en est suivi un  » festival d’uppercuts « . Le Maire se mua en  » Mike Tyson  » pour ruer le jeune de coups de poing. Et à notre jeune tailleur de sortir toutes ses techniques de boxe pour résister à l’édile de sa ville. Ce fût une empoignade chaude rythmée d’uppercuts. Il a fallu l’intervention du maître tailleur pour séparer le maire boxeur et le jeune tailleur. Finalement, les esprits se calmèrent. Le Maire vida les lieux et prit tout de même place à coté de son cher candidat à qui il voulait épargner la vue de tout banderole rouge. Décidément, il a chaud le Maire de Diawara. Il veut même ôter le droit de contestation et la liberté d’expression à ses administrés. Heureusement qu’il est que Maire… Et s’il était président de la république ?

Nguir Demba , www.bakelinfo.com

3 Comments

  1. Avatar
    Hélias février 20, 2012

    c’est ça sait méme pas passé comme ça.arret de dire du n’importe koi comme la presse sénégalaise.

  2. Avatar
    daganankoti février 21, 2012

    c’est dans toute les plasses de diawara les deux tailleurs ont tabassé le maire de diawara qui refuse que les jeunes manifestent affaire de dictature koi il a pris de gros coups entout cas.

  3. Avatar
    super MDR février 21, 2012

    ils ont tapé le maire de diawara car il a osé humilié des 8 vieux de diawara qui ont l’âge de son père
    il n’a rien vu encore ce n’est qu’un début le pire l’attend dans les prochains mois. il doit vraiment avoir honte aujourd’hui le nullard illettré de diawara

    c’est le signe avant coureur les ,jeunes de bangassy le taperont encore

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils