Bakel: Marche du M23 pour dire non à une 3ème candidature de Wade. Le correspondant de Bakelinfo agressé par un gendarme

Bakel: Marche du M23 pour dire non à une 3ème candidature de Wade. Le correspondant de Bakelinfo agressé par un gendarme

Le Sénégal est à feu et à sang depuis la décision du Conseil Constitutionnel de valider la candidature du candidat sortant Abdoulaye WADE. Ce conseil de la honte a sorti plus d’un sénégalais de ses gonds. Comme dans la capitale Sénégalaise et les autres localités du Sénégal, Bakel est sorti massivement pour dire non à la violation flagrante de la constitution.  » Non à un troisième mandat  » pour le vieux de 86 ans qui joue avec les nerfs des citoyens sénégalais. Le M23 de Bakel avec ses slogans  » Trop c’est trop « ,  » Wade arrête « ,  » Ne touche pas à la constitution » a marché dans la mythique cité de Bakel. Tous les leaders locaux de l’opposition ont répondu à l’appel du coordonnateur du M23, Monsieur Adama CISSOKHO. On a noté la présence de l’adjoint au Maire M. Modibo CISSE ( Benno Siggil Senegal ) , le représentant de L’APR de Macky SALL, celui de REWMI d’Idrissa SECK et plusieurs militants de la société civile.

Cette manifestation non autorisée a fortement été suivie par les jeunes et les femmes. Ce rassemblement contre la candidature ne s’est pas fait sans heurts. Un gendarme s’est violemment attaqué à notre correspondant local, Monsieur Aliou SALL en détruisant son appareil Photo Numérique qui lui servait à couvrir la manifestation. L’incident s’est produit à hauteur de l’Hotel l’ISLAM à quelques encablures du Domicile de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Cheikh Abdoul Khadre CISSOKHO. Le Sénégal est en mouvement, Bakel a décidé de ne plus être spectateur.

Nguir DEMBA, www.bakelinfo.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils