Transport ferroviaire : Des députés demandent au gouvernement d’enterrer son projet de Tramway

Transport ferroviaire : Des députés demandent au gouvernement d’enterrer son projet de Tramway

Face aux difficultés du gouvernement de régler le problème de Transrail, et la pression foncière, des députés de la majorité voient au projet de Tramway de Wade une chimère.

 

Il est bien beau de rêver mais le Sénégal n’a pas actuellement les moyens de se payer le tramway. C’est l’argument brandi, hier à l’Assemblée nationale, par des députés de la majorité présidentielle pour demander au gouvernement d’enterrer son projet de Tramway pour Dakar et de se concentrer sur le règlement des problèmes du transport interurbain ainsi que celui de Transrail. ‘Il faut demander au président de la République de laisser de côté son Tramway et de régler le problème de nos rails’, conseille le député Ahmet Saloum Boye au ministre en charge des Transports terrestres qui défendait hier le budget de son département devant la représentation nationale.

Depuis quelques années, le président Wade avait lancé l’idée de doter la capitale sénégalaise de Tramways pour faciliter davantage le déplacement des populations. L’année dernière, une étude devrait être fait et son financement était prévu dans le budget de l’année en cours. Mais, face à l’urgence de mobiliser des fonds pour le financement du Plan Takkal, ces 325 millions de francs Cfa ont été réaffecté au Fonds de soutien à l’énergie. Ce qui n’a pas manqué d’inquiéter le député Adama Sow qui s’étonne qu’aucun montant ne soit inscrit dans le prochain budget pour ce projet même si des études sont encore annoncées. Une crainte que le ministre des Transports Terrestres, Nafy Ngom Diouf a vite tenté de dissiper.

 

Elle annonce en effet que grâce à la coopération avec la République Tchèque, cette étude va être fait l’année prochaine. ‘Le Tramway ne dispose pas de budget parce qu’il est prévu une étude pour décider si l’Etat opte pour un Tramway ou un Bus Trolley. C’est à l’issue de cette étude, financée par la République Tchèque, que le choix sera fait. Et il est retenu que le travail se fera avec ce pays qui va financer l’étude’, indique Mme Diouf. Qui assure que ce projet reste et demeure une question préoccupante pour le gouvernement. ‘Le tramway est plus que jamais d’actualité. Nous avons déjà fait les études par rapport au tracée pour faire le maillage et je dois me rendre ce week-end en République Tchèque pour travailler avec les techniciens’, révèle le ministre. Non sans expliquer que le Sénégal ne peut pas avoir une politique de modernisation du système de transport sans regarder les systèmes modernes de transport. ‘Il nous faut donc un système de transport qui utilise les rails. L’avantage du Tramway est qu’il prend 300 personnes là où les bus en prennent 30 ou 40’, fait remarquer le ministre.

 

Cependant, malgré cette assurance, certains députés semblent y voir toujours un éléphant blanc. Car, ils estiment que la pression sur le foncier ne permet même pas de trouver des espaces pour ces tramways.

 

Dressant le bilan du secteur des transports, le ministre soutient que 103 milliards ont été injectés sur le financement de projets et programmes entre 2000 et 2011 contre 3 milliards seulement avant l’alternance.

 

A noter que le budget du ministère des Transports terrestres, des Transports ferroviaires et de l’Aménagement du territoire a connu une majoration de 3,2 milliards de francs Cfa. Il passe de 6,3 milliards en 2011 à 9,5 milliards pour le prochain exercice.

Source : Seneweb.com

1 Comment

  1. Avatar
    Moustapha novembre 13, 2011

    Pfff des vrais guignols…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils