Visite des Inspecteurs du Ministère suite au courrier du COREDIA au Ministre de l’Education Nationale

Visite des Inspecteurs du Ministère suite au courrier du COREDIA au Ministre de l’Education Nationale

Compte-rendu de la rencontre entre l’A.P.E , le COREDIA d’un côté, avec la  Mission du Ministère de l’Education Nationale, à la suite de la lettre que le COREDIA avait adressé au Ministre. 

Suite aux actions que l’APE (Association des Parents d’Elèves) et l’association COREDIA avaient mené au mois de mars 2011, pour dénoncer le détournement de plus de 16 millions des caisses du Collège de Diawara par l’ancien Principal, Moussa Ciré Baldé, ensuite après les courriers (parmi lesquels une lettre destinée au Ministre de l’Education Nationale) que le COREDIA a adressés aux différentes autorités du Sénégal par la valise diplomatique, ce 19 octobre 2011, en début d’après-midi,  a eu lieu au Collège de Diawara une rencontre entre l’APE (Association des parents d’élèves) du Collège, le COREDIA (Comité de Rénovation de Diawara) et une mission du ministère de l’Education nationale composée de trois inspecteurs techniques le l’Inspection Interne (chargée des affaires administratives et financières). Il a été prévu  de  rencontrer l’APE d’abord, ensuite le COREDIA mais ayant fait le constat que la majorité des membres du bureau de l’APE se retrouvent dans celui du COREDIA et inversement, la mission a finalement rencontré au même moment les deux structures.

Après les présentations, le chef de la mission en l’occurrence Monsieur DIOP a fait comprendre à l’assistance qu’ils sont envoyés par Monsieur Kalidou DIALLO, Ministre de l’Education nationale suite à un courrier du COREDIA de la section de Paris adressé au ministre via le Consulat Général du Sénégal à Paris faisant état de malversations de la part de M. Moussa Ciré BALDE , Principal du Collège de Diawara ainsi que du retard qu’a connu la construction du nouveau Collège derrière le Pont de Diawara. Le débat a tourné alors autour de trois points que sont :

1 – Des précisions sur la construction ;

2 – Echanges sur le contenu du courrier du COREDIA Paris ;

3 – Rappel de la réglementation de la gestion financière des établissements scolaires ;

4 – Questions Diverses.

Ainsi, le débat a débuté après une brève narration des faits par Boubacar Sidy SAKHO.

1 – Des précisions sur la construction

La lenteur que nous avons tous constatée sur la construction du nouveau collège, est liée à des problèmes de procédure de décaissement qui s’imposait à ce projet (appels d’offre, le temps mis entre les différentes phases d’exécution, etc.) surtout les constructions du BCI 2008  (Budget Consolidé d’Investissement) qui ont connu des   lenteurs (celle de Diawara en fait partie). Monsieur DIOP nous a fait comprendre aussi que ce n’était pas lié à la distance entre Dakar et Diawara comme c’est souligné dans la lettre.

Néanmoins, les parents ont répondu avoir compris, mais tout en soulignant que la distance peut être en effet  un obstacle, car il est plus facile d’envoyer à partir du ministère une mission à Guédiawaye qu’à Diawara.

2 – Echanges le contenu du courrier du COREDIA Paris

S’agissant des malversations de Moussa Ciré Baldé, l’APE et le COREDIA) ont  attesté de la véracité du contenu du courrier. Les Inspecteurs ont cherché à savoir les liens existants entre l’APE et le COREDIA. La réponse a été claire : le COREDIA est le premier partenaire de développement de Diawara (quelques exemples de ses réalisations ont été cités, tels que le forage, la construction de l’actuel site du collège, le fauteuil dentaire du Poste de Santé, les équipements médicaux, etc.) en général et en particulier dans le secteur de l’éducation ; à partir de là, ils ont compris que  l’APE et le COREDIA forment un couple inséparable.

Ensuite, la question suivante a porté sur la provenance des 15.838.000 f que Baldé avait détournés, car les  Inspecteurs pensaient que cette sommes provenait des immigrés.

Le président de l’APE, Monsieur Dieydi SY a précisé que l’origine de ces fonds repose sur les frais d’inscription des élèves et que cette somme couvre quatre années scolaires : 2006/2007 ; 2007/2008 ; 2008/2009  et 2009/2010. Les frais d’inscription de l’année 2010/2011 ne font pas partie de ces 15.838.000f. En tout cas de 2006 à 2011,  à la date du départ de Baldé, aucun franc n’est resté dans le compte. Les propos de M. SY ont été corroborés par les autres membres de l’APE, tout en insistant sur la gestion solitaire des fonds, la non implication des délégués de l’APE, le manque de budget prévisionnel, les dépenses non justifiées ; c’est tout ceci qui motiva les mouvements de contestation de l’APE et du COREDIA contre Baldé.

3 – Rappel de la réglementation de la gestion financière des établissements scolaires

Sur ce point, Monsieur DIOP a rappelé quelques points fondamentaux de la gestion financière des établissements scolaires. Il a insisté sur le fait que l’APE n’est pas une structure de contrôle mais un partenaire comme le COREDIA. Seulement, les délégués de l’APE au sein du CGE (Conseil de Gestion de l’Ecole) doivent être impliqués à l’élaboration du budget prévisionnel en début d’année et en fin d’année pour le bilan. C’est en ce moment-là seulement qu’ils (les délégués) feront le compte rendu en assemblée générale. Pour étayer leurs propos, les inspecteurs nous ont  distribué aux membres de l’APE et du COREDIA les textes qui régissent cette gestion.

Il a été précisé également à la mission par l’APE et le COREDIA que pour ce qui est de la cantine scolaire, toutes les dotations de 2003 à 2009 ont été détournées par Baldé, il n’a laissé aucune trace de ces dotations ; ce n’est qu’à partir de l’année scolaire 2009-2010 que le Conseil de Gestion de l’Ecole a été impliqué dans la gestion de la cantine et de ses fonds.

4 – Diverses

En questions diverses, les parents ont insisté sur la réception du nouveau collège et la création d’une classe de seconde car cette année il ya 15 classes pédagogiques  pour 7 salles. Les inspecteurs ont pris bonnes notes et ont promis de rendre compte à qui de droit, c’est-à-dire au Ministre en personne. M. DIOP a pris personnellement  l’engagement de suivre le dossier de la création de la classe de seconde tout en demandant à M. Wagui TRAORÉ de lui établir les statistiques des élèves de Diawara qui ont abandonné ou quitté Bakel pour des problèmes de tutorat ou d’autres difficultés rencontrées en lien avec leur scolarité.

A la fin de la réunion, ils ont rencontré le nouveau Principal, M. El hadj SAKHO, puis le corps professoral avant de regrouper APE- COREDIA- Principal- Professeurs. Ils ont profité de ce rassemblement pour insister sur les bonnes actions du COREDIA tout en demandant au Principal et à son équipe de considérer le COREDIA comme un partenaire essentiel pour que son établissement fasse partie des meilleurs Collèges du département et du  Sénégal.

Les rencontres de la mission se sont terminées par la visite du nouveau Collège et des deux salles de classes annexes de l’actuel CEM.

Le temps, lui, ne ment jamais : la rentrée 2012-2013 édifiera le peuple de Diawara, inch’Allah.  

Remerciements à Wagui TRAORÉ (Secrétaire Général de l’APE). 

 

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils