Le Principal Moussa Ciré Baldé débarqué de la direction du Collège de Diawara

Le Principal Moussa Ciré Baldé débarqué de la direction du Collège de Diawara

Le Collège de Diawara commence à connaître des jours heureux, après des années de tensions latentes qui ont favorisé un climat délétère sans précédent dans un établissement scolaire, de mémoire des habitants du terroir. Depuis plusieurs semaines, des indiscrétions laissaient entendre que Moussa Ciré Baldé, celui qui fut pendant des années le Principal du C.E.M. de Diawara, allait être débarqué. Cette fois-ci, c’est officiel : il est débarqué de son poste de Principal du Collège de Diawara, malgré lui. En effet, le sieur Baldé, se croyant plus rusé, pour leurrer les gens pour rempiler une année encore à la tête du C.E.M. de Diawara, avait demandé des affectations dont il avait la certitude quasi-absolue que les postes visés lui seront refusés, ceci afin de pouvoir dire aux gens :  « vous voyez, je ne veux plus rester à  Diawara, la preuve j’ai demandé des affectations, mais on me les refuse, donc je reste à Diawara malgré moi et c’est contre ma propre volonté ». Une manière de tromper le monde, son monde. Sauf que son stratagème n’a pas fonctionné : il oublie que plusieurs enquêtes le mettent définitivement en cause et confirment les détournements de près de 16 millions de francs des caisses du Collège.

 Au début de la semaine, la passation de service a eu lieu à l’IDEN de Bakel, mais M. Baldé était aux abonnés absents, une manière de bouder et de manifester son mécontentement.  Son départ est sur toutes les lèvres et tout le monde semble satisfait de ceci, enfin presque, car il faut dire que certains, une minorité résiduelle a essayé de le maintenir en fonction à Diawara, mais vu la situation son maintien allait être perçu par les populations comme une petite déclaration de guerre de la part de l’administration, un risque que cette dernière n’a pas pris. 

 Le nouveau Principal du Collège de Diawara est M. Ladji SAKHO, professeur d’Anglais, diplômé de l’UCAD (Université Cheikh Anta Diop) ; il était le suppléant de M. Baldé, mais également le plus gradé aussi, donc sa promotion suit un schéma logique. M. Ladji SAKHO, le nouveau Principal est connu pour être un individu pragmatique, un engagé, un personnage soucieux de l’intérêt général ; il est réputé pour sa rigueur et son abnégation dans le travail bien fait. Des qualités essentielles pour remettre sur les rails un Collège qui était au bord du naufrage.  

 Il sera certainement le Principal qui aura l’honneur d’inaugurer le nouveau Collège construit après le Pont de Diawara. Il peut compter sur le soutien franc, loyal mais objectif du Corédia, pour l’accompagner dans cette nouvelle aventure qui s’ouvre à lui à la tête du C.E.M.  

Quant au nouveau Collège, il n’est pas certain qu’il soit fonctionnel dès cette rentrée, car les salles de classes ne sont pas équipées en mobiliers scolaires (tables, chaises, etc.), la cour ressemble à un champ, il manque des aménagements de confort pour les élèves et le personnel enseignant. Sa mise en service pour cette rentrée ne semble  pas du tout acquise.

 Une page se tourne avec le départ de Baldé, une autre s’ouvre avec M. Ladji SAKHO. Mais M. Baldé sera traduit devant la justice, pour les 16 millions détournés, les populations, les parents d’élèves, l’exigent. Sous peu ce sera une réalité.

Ouvrons les bouteilles de bissap (notre Champagne à nous) et buvons à la santé de cette victoire qui est le fruit d’une lutte acharnée entre le Corédia et la population d’un côté et M. Baldé, ses complices et ses soutiens de l’autre. La lutte paie, et ceci doit désormais être notre objectif : refuser l’injustice sous toutes ses formes ; ces gens-là ne sont pas forts quand nous refusons leurs forfaits. La victoire est belle. 

2 Comments

  1. Avatar
    SOUAIBOU KOITA octobre 05, 2011

    Bonjour, nous remercions tous les Principaux acteurs de ce Mouvement. Les bons Citoyens soucieux de l’intérêt général ont soutenu de loin ou de près ces injustices. Ils sont très nombreux, on les entend partout, ils ont osé lever haut et fort leurs tons. Encore merci. Nous souhaitons bonne Chance au nouveau Principal Ladji SAKHO, que j’ai connu au Collège de Bakel en 1984. Il a toujours été un grand meneur des Mouvements Collégiens dans ces années au Collège Waoundé Ndiaye. Diawara compte beaucoup sur lui et nous sommes prêts à collaborer avec lui, s’il nous ouvre la Porte de son Bureau. Je lance un appel à l’APE de ne rien négliger et d’être très présente dans la gestion du Collège. Les erreurs du passé devront nous servir de leçons pour avancer. Quant aux autorités étatiques de l’éducation nationale, nous leur demandons qu’il est temps d’ouvrir le nouveau collège après 3 ans et demi de travaux.
    Le COREDIA est entièrement disponible pour travailler avec le Principal, l’IDEN et l’IA pour l’avenir de nos enfants. Les Portes du COREDIA n’ont jamais été fermées à qui que ce soit. Merci et bonne Chance Ladji….

  2. Avatar
    diama k sakho octobre 06, 2011

    on vous remercie beaucoup toujoure et dut courage

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils