Affaire Canal+ : « Les présumés pirates du département de Bakel hument l’air de la liberté grâce à la SORTEC » »

Affaire Canal+ : « Les présumés pirates du département de Bakel hument l’air de la liberté grâce à la SORTEC » »

Au gnouf depuis le 26/07/2011 à Bakel puis le 27/07/2011 à Tamba, la bande des cinq  » Businessmen des TV  » du département de Bakel vient d’être élargie de prison.

Pour rappel, Killé Sakho de Diawara TV, Serigne M. de Bakel TV 2, Kab. de Bakel TV1, Diouf de Soninkara TV et Djily de Baol TV ont été écroués suite à une plainte de la chaîne Canal+. Le procureur était resté inflexible aux sollicitations des personnalités de Bakel et de Diawara. Une mise en liberté provisoire a même été annulée pour les quatre jeunes Bakélois. CANAL+ voulait donner un signal fort. Et le procureur en partance de Tamba ne pouvait troquer sa réputation contre un quelconque arrangement, comme il est de coutume dans notre cher pays.

Lors du jugement, il est revenu sur les faits reprochés aux prévenus avant de les sommer de montrer une preuve autorisant leur activité lucrative. En effet, tout cableur doit être affilié à la SORTEC, Société de redistribution de télévision par câble. Tous les câbleurs du Sénégal doivent bénéficier d’une autorisation de cette dite société, au risque d’avoir maille avec la justice. D’ailleurs, c’est grâce à la défense de la SORTEC, en la personne de l’avocat maître BA, que les jeunes de Bakel ont été libérés. Maître BA, commis par la SORTEC et les édiles de Diawara et de Bakel a défendu bec et ongles les jeunes  » Businessmen ». Ce fût une défense commune. Aliou Sall en soutien aux jeunes  » affairistes  » de Bakel a également apporté son soutien.  » Les quatre jeunes de Bakel sont des victimes de Canal. Leur activité tournait autour de chaînes sénégalaises et ils n’ont pas piraté CANAL contrairement à d’autres. Ils sont des victimes collatérales de cette affaire « . avance t-il. Il continue  » D’aileurs, ils avaient bénéficié d’une liberté provisioire finalement annulée. Leur business a également continué de tourner pendant leur détention. Ce qui montre qu’ils sont pas des pirates Canal + ».

Par ailleurs, le Juge a recommendé aux jeunes de s’affilier à la SORTEC dès leur sortie de prison. Chose garantie par la défense. Ils furent libérés aux alentours de vingt heures de la MAC de Tamba. Ils ont ensuite eu droit à un copieux méchoui offert par le SORTEC, société qui combat aujourd’hui les détenteurs des bouquets Delta net, Excaf et Canal Horizon, bêtes noires des  » businessmen des câbles « . Ces sociétés mènent depuis quelques mois une traque des câbleurs clandestins dans tout le Sénégal. Bien nourris, les jeunes  ont pris le chemin de Bakel Sare Demba. Ils sont depuis hier 11/08/2011 dans la capitale du Gajaaga. Le délibéré est fixé au 24/08/2011.

Notez également que Demba TRAORE, originaire de Tuabou, anciennement substitut du procureur de Tambacounda prendra très prochainement ses fonctions de procureur de Tamba.

SOURCE :   » Xaraléma «  de www.bakelinfo.com

http://www.bakelinfo.com/munipalites-du-departement-de-bakel/bakel/1019-affaire-canal-q-les-presumes-pirates-du-departement-de-bakel-hument-lair-de-la-liberte-grace-a-la-sortec-q-.html#JOSC_TOP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils