Le premier TGV africain circule en Afrique du Sud

Le premier TGV africain circule en Afrique du Sud

Le second tronçon du premier train à grande vitesse en Afrique a été mis en circulation mardi 2 août en Afrique du Sud. Il relie les villes de Pretoria et de Johnnesbourg. Le premier train à grande vitesse (TGV) africain circule depuis le 2 août dernier en Afrique du Sud. Un premier tronçon, entre l’aéroport international O.R. Tambo et le centre d’affaires de Johannesbourg, avait été ouvert pour la Coupe du monde football en juin 2010. Le nouveau TGV a pour ambition de réduire la circulation routière entre Johannesbourg, centre économique de l’Afrique du Sud et capitale de la province du Gauteng, et Prétoria, la capitale administrative du pays. Chaque jour, 300 000 véhicules transitent sur l’autoroute reliant les deux villes. L’agglomération de Johannesbourg compte parmi les dix les plus congestionnées dans le monde, a indiqué Barbara Jensen, porte-parile du projet, selon l’AFP. Il faut parfois « plus de 2h et demi » pour relier Johannesburg à Prétoria (Tshwane).

De Johannesbourg à Prétoria en moins d’une heure

Le Gautrain, qui tire son nom de Gauteng, s’étend sur 77 km et compte 10 stations. Toutefois, le tronçon n’est pas encore entièrement exploitable, notamment les 6 km entre Rosebank et Park, dans le centre-ville de Johannesbourg. La totalité de la ligne devrait être opérationnelle d’ici la fin de l’année. Pour l’heure, le TGV relie Hatfield, un quartier de Pretoria, à Rosebank en 38 minutes. En voiture, il faut plus d’une heure. Le ministre sud-africain des Transports Sibusiso Ndebele, qui a emprunté le train mardi dernier, a affirmé que sa mise en service marquait « une nouvelle ère » pour les transports publics sud-africain.

L’exploitation et la maintenance du réseau ont été confiées pour 15 ans à RATP Dev, la filiale de la La Régie autonome des transports parisiens (RATP) par le consortium franco-canadien Bombela. Ce dernier, dont fait partie le canadien Bombardier tranport, a conçu et financé le projet à hauteur de 20% (l’Etat sud-africain a financé les 80% restants). Le TGV a coûté 25,4 milliards de rands (2,6 milliards d’euros).

par Fouâd Harit
source Afrik.com

4 Comments

  1. Avatar
    Moustapha août 08, 2011

    A quand les 7 TGV de Abdoulaye WADE?

  2. Avatar
    Sam septembre 09, 2011

    En effet, le Gautrain roule à 160 Km/h sur 80 Km ce n’est pas fameux, on pourait plus parler d’un RER plutôt que d’un TGV. Je pense que généralement on parle de la grande vitesse au delà de 250 Km/h:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Train_%C3%A0_grande_vitesse

    Sachant que Les TNR (Trains Navettes Rapides) marocains datant de presque 30 ans appelés à l’époque Trains Aouita faisaient 160 Km/h entre Rabat et Casablanca depuis 1984 déjà sur un trajet plus long (91 Km):
    http://fr.wikipedia.org/wiki/ZMC_1_automotrice

    Le LGV Marocain Tanger Casablanca bientôt achevé (fin 2012 il me semble) roulera à une vitesse de 350 Km/h, à terme le TGV Atlantique Tanger-Casa-Agadir sera prolongé jusqu’à Agadir soit une distance Totale de 900 Km, suivie du futur TGV Est Casa-Fez-Oujda sur 600 Km.

    La liaison Casa-Tanger métra Casablanca à 5h20 de Madrid dès la construction du Tunnel Euro-Africain
    http://www.leconomiste.com/article/tgv-tanger-agadir-en-4-heures
    http://doc-espagne.com/video/36-video/5511-tunnel-espagne-maroc-tunnel-europe-afrique-construction-tunnel-detroit-gibraltar-tunnel-gibraltar

    http://www.aujourdhui.ma/economie-details79646.html
    http://www.oncf.ma/Fr/index.aspx?md=76&rb=384

  3. Avatar
    Mohammenko novembre 26, 2011

    Un TGV est un train qui roule à plus de 250km/h sur une voie spécialement aménagée et plus de 200km/h sur la voie normale.
    Le train Sud Africain ne réalise aucune des deux conditions, il roule à 160Km/h maxi comme le TER français, le DB Regio Allemand ou le TNR Marocain

  4. Avatar
    dog treat avril 02, 2012

    Very nice article. I certainly love this website. Continue the good work!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils