Bakel: Une assemblée générale pour réclamer le départ de Wade

Bakel: Une assemblée générale pour réclamer le départ de Wade

Ce dimanche 3 juillet 2011 s’est tenue à la salle des fêtes de Bakel une assemblée générale de toute l’opposition et de la société civile pour réclamer le départ de Wade et le retrait de sa candidature pour la présidentielle de 2012.

Les débats sont introduits par Demba Ka qui a présenté la situation depuis le 22 juin date de la déclaration qui est remise au Préfet. Il a clairement dégagé l’objectif qui est : Le départ de Wade à la tête du Sénégal. A sa suite, ont tour à tour pris la parole : M. Sorry Ba au nom de Benno, Adama Cissokho pour le PS, El Hadji Ndiaye pour la LD, Abdoulaye Cissé  2ème Adjoint au maire pour l’AFP, Abdoul Sylla pour l’APR et Issaga Diarra au nom d’AJ de Landing. M. Alassane DIA Président de la Communauté rurale de Moudery a aussi pris la parole pour dire que nous faisons face à un état déprédateur et qu’il faut inscrire tout le monde pour bouter Wade dehors en février 2012.

Tous les orateurs ont salué la présence massive des femmes et leur mobilisation exceptionnelle. Il faut rappeler que la salle des fêtes était pleine ce dimanche pour manifester leur désarroi vis-à-vis du pouvoir. Dans les allocutions, on note que Abdoulaye Wade est prisonnier dans son palais depuis le 23 juin, il n’apparait ni à la télé et ne voyage plus. Ils sont tous revenus très largement sur l’arrivée de Khoureïchi Thiam à Bakel qui est l’ennemi n°1 du département pour avoir arracher la seule chose reçue de l’alternance à savoir le complexe frigorifique qu’il a remis à Kidira  et dire l’échec de son meeting qui tout sauf des Bakélois qui ne sont pas sortis. Il y’avait les villageois de Diawara et de Kidira pour son accueil. Bakel est mobilisé derrière le Benno et non derrière quelqu’un. Les orateurs ont dit notre recule démocratique par la dévolution monarchique et on citait Alpha Oumar et  ATT comme exemple et que Wade est dans le lot des Amin Dada et Mobutu.

L’AG est l’aboutissement de plusieurs réunions dans les quartiers. Ils ont tous fustigé le ticket et déploré les coupures que Wade fils peine encore à régler malgré le soutien de son père. En bref l’éducation, la santé, l’énergie, la cherté des denrées et les souffrances des populations ont été les maitres mots lors de cette assemblée générale.

Enfin les Bakélois et les villages environnants représentés par le PCR de Moudery; à l’image du peuple sénégalais semble se réveiller avec un seul mot d’ordre : LE DÉPART DE WADE. Aujourd’hui tous unis comme un seul homme (femmes, jeunes  et personnels du troisième âge) travaillent pour le départ des Wade et au retrait de sa candidature anticonstitutionnelle.

Le département de Bakel qui a élu Wade à une écrasante majorité lui a tourné le dos si on se réfère aux différentes interventions de l’AG de ce dimanche.

Source : tambacoundainfo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils