VIDEO Aminata Tall: « J’ai été abusée, Je demande pardon aux Sénégalais »

VIDEO Aminata Tall: « J’ai été abusée, Je demande pardon aux Sénégalais »

« J’ai été abusée… Je demande pardon aux Sénégalais…J’arrête mon compagnonnage ingrat avec lui »

« Wade est un trompeur, un calculateur, un diviseur par excellence, un amnésique de toutes ses promesses…J ’ai été abusée par celui-ci, au même titre que tout le monde. Je demande pardon aux Sénégalais ; j’arrête mon compagnonnage ingrat avec Wade et j’assume la coresponsabilité de tout ce qui s’est passé .Ainsi a parlé Aminata Tall, devant une foule immense venue répondre à son appel. Reste à savoir où est-ce qu’elle ira poser ses baluchons, ou si elle préfère demeurer au Pds ? Juste après avoir reçu, séance tenante, « la carte blanche » de la fédération libérale de Diourbel, au terme d’une résolution lue par le porte –parole du jour, celle que ses militants surnomment « la dame de fer », s’est livrée à un véritable réquisitoire à l’encontre de la personne de Me Abdoulaye Wade. Un réquisitoire digne des plus coriaces opposants politiques du Chef de l’Etat actuel.

D’abord les excuses, la mort dans l’âme

Accusant Wade d’avoir trahi les aspirations des populations sénégalaises durant ces 11 années d’Alternance, l’ex-mairesse de Diourbel a tenu à présenter ses excuses à tout le pays. « Je demande, solennellement, pardon aux Sénégalais et aux Sénégalaises pour la coresponsabilité de tout ce qui s’est passé dans ce pays. En effet, j’ai toujours demandé aux uns et aux autres de faire confiance au Président Wade. J’ai cru à un idéal, à une idéologie de justice, de travail, à un homme, et j’ai été déçue, il faut l’avouer », tonnera-t-elle, avant de scander et faire scander : « Me Wade Naxnanu ! » (Me Wade nous a trompés, en français). C’est la mort dans l’âme, dira-t-elle, qu’elle s’est résolue à faire face à la réalité ; et à, finalement, se décider à prendre la décision qui s’imposait. Pourtant, Aminata Tall martèlera que, malgré « l’échec de Wade », dont elle dit assumer sa part de responsabilité, que jamais elle n’a accepté de fonctionner comme son ex-mentor, qu’elle qualifiera de calculateur et d’amnésique par excellence. En effet, loin de « lui » ressembler : « Je ne vous ai jamais menti, je n’ai jamais volé, j’ai toujours refusé d’entrer dans cette catégorie de politiciens déloyaux, voleurs et menteurs qui ont perverti la politique. Il n’a jamais été de mon genre de dire des promesses que je ne pouvais pas assumer ». D’ailleurs, précisera notre interlocutrice, si elle a refusé le ministère de l’Emploi et de la fonction publique, c’est parce qu’on a voulu, à tort, lui faire croire qu’elle pouvait mettre terme au chômage dans la région de Diourbel.

Le bilan de Wade qualifié d’échec humiliant

Sabotant, parfois, le régime libéral, Aminata Tall se plaira de demander aux Diourbelois de lever la main, s’ils sont chômeurs. Et puisque tout le monde s’est précipité de lever la main, l’ex-Secrétaire générale de la Présidence conclura, « notre région a été oubliée comme tout le Sénégal, d’ailleurs ». Pourtant, soulignera-t-elle, Diourbel « a, de tout temps, enchainé les victoires pour le Parti démocratique Sénégalais ». Alors, suivait, automatiquement, un autre slogan : « Nax-Yi dafa Doy » (assez des duperies ! ». Mieux, elle fera le bilan de l’Alternance, de manière générale. Un bilan, à son avis on ne peut plus sombre, caractérisé par les malversations, la gabegie, le chômage, les délestages électriques… A l’en croire, les Sénégalais sont fatigués. Aucun secteur de la vie ne marche, convenablement.

« Wade, le diviseur par excellence »

« Diviser pour mieux régner » ! Telle semble être, selon Aminata Tall, la technique favorite du patron du Pds. Dans un schéma qu’elle façonnera, Abdoulaye Wade est un père de famille qui, après avoir construit une belle maison, a décidé de faire sienne « la politique du déluge, après moi, c’est rien ! ». C’est ce qui justifie, selon lui, le départ de tous ses opposants d’aujourd’hui qui, par le passé, ont été ses plus fidèles enfants. Faisait-elle allusion à Macky Sall et à Idrissa Seck ? Cette pratique a, même, été de mise avec ses alliés de 2000, ajoutera Mme Tall. Dans la foulée, « La dame de fer » profitera de l’occasion pour rendre hommage, les citant nommément, à Moustapha Niasse de l’Afp, Abdoulaye Bathily du Pit, Amath Dansokho de la Ld et Landing Savané de l’Aj-Pads, qui ont été les véritables artisans de l’Alternance.

Le divorce

S’estimant ahurie et complètement déboussolée par Wade et sa manière de faire la politique, Aminata Tall affirmera sa décision finale de rompre les amarres qui l’ont, toujours, liée au Chef de l’Etat. Ainsi, lâchera-t-elle, mots pour mots : « Je lance un appel solennel, aux libéraux, aux experts de la démocratie, à tous les sympathisants, aux hommes et femmes d’Etat, pour une République forte, pendant qu’il est temps. Vous l’avez dit, je dois prendre une décision. Cette décision, la voici. J’ai décidé de mettre un terme à ce compagnonnage ingrat avec Me Abdoulaye Wade ». Où va-t-elle, désormais, poser ses baluchons ? Ou, peut-être, préférera-t-elle, malgré tout, demeurer au Pds ? L’avenir nous édifiera… .

Source : L’office

 

1 Comment

  1. Avatar
    Moustapha mars 28, 2011

    Pfff ils sont tous pareil les politicars,elle sait très bien que Wade va tomber en 2012 et cherche un point de rechute.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils