Climat de terreur dans la commune  rurale de Diawara : le maire fait emprisonner les notables de la ville

Climat de terreur dans la commune rurale de Diawara : le maire fait emprisonner les notables de la ville

Un sale temps au Sénégal depuis la marche du 19 mars : l’instabilité sociale gagne la campagne. Depuis hier, jeudi 24 mars, la commune de Diawara est au bord du gouffre et dans un climat social délétère avec comme centre de gravité, le maire de Diawara, monsieur hamidou diaye koita.

Lundi 21 mars à 9h, suite à un communiqué du maire qui demande aux personnes qui ont acheté des parcelles sous le mandat de l’ancien maire (parcelles dont la base légale reste inexistante, selon la plupart des conseillers à l’époque) de venir retirer un document qui leur donnera une autorisation de construire sur les terres qu’ils ont acquises auprès de l’ancien maire, le Chef du Village, Monsieur Elhadj Sidy SAKHO, s’est entretenu avec les Chefs traditionnels de chaque famille du Village pour organiser une réunion à la Grande Place Koutora . Lors de cette réunion, il a été décidé de former une délégation pour aller rencontrer le maire de Diawara, hamidou diaye koita pour lui demander de surseoir sur sa décision, car les personnes dépossédées de leurs terres ont juré par tous les dieux de mourir sur le champ d’honneur en veillant sur leur bien. Selon le Chef du Village, à Diawara, nous sommes toutes et tous de la même famille, une effusion de sang n’arrangera pas les affaires du maire. Lorsque la délégation du Village est arrivée à la mairie, elle lui a réitéré sa demande et lui a demandé de chercher une porte de dialogue et de trouver une solution pacifique. Mais le maire, dans sa lancée guerrière, leur opposa une fin de non recevoir, tout en balançant qu’il est le maire et qu’il fera ce qu’il voudra. La délégation du Chef du Village qui consistait à pacifier les choses lui a alors lancé qu’il sera tenu responsable de tout ce qui se passera désormais entre les personnes dépossédées de leurs terres et  celles qui ont payé leurs parcelles auprès de l’ancien maire. Le message apporté par la délégation au maire est exactement celui qui a été dit et retenu en réunion.

En réalité, ces terres, appartiennent à des natifs de Diawara depuis plus d’un siècle pour une écrasante majorité d’entre eux. Ces derniers n’ont jamais été consultés avant la mise en vente de ces parcelles, alors qu’ils étaient prêts à payer les droits de bornage pour garder leurs terres et c’est bien d’ailleurs ce qui se fait dans la plupart des localités où des terres font l’objet de lotissement. D’ailleurs, là où le bas blesse, c’est que beaucoup de ces terres ont des papiers, c’est-à-dire leurs propriétaires (depuis plus d’un siècle) avaient pris le soin de les déclarer auprès de la Communauté Rurale de Moudéry, ce qui conduit les propriétaires à dénoncer la légalité de ces lotissements (avec documents et preuves à l’appui). Ces pauvres gens sont prêts à tout pour défendre leur droit et certains demandent même un dépaysement du dossier judiciaire sur ce problème foncier, pour qu’ils puissent jouir de tous leurs droits. La Justice, sa vocation première est de protéger les faibles.

Deux jours plus tard, 8 principaux notables du Village : Wagui SAKHO 82 ans (dit Bosso), Samba Boubou SAKHO 82 ans, Souleymane Boubou SAKHO septuagénaire, Lassana Feinda SAKHO 81 ans, Boubou Koïta KONÉ 80 ans, Samba Simé KONÉ 47 ans, Bouna FOFANA 75 ans, Samba Cissé CAMARA septuagénaire (pour la plupart des conseillers et assistants du Chef du Village) ont reçu une convocation pour se rendre à Bakel jeudi 24 mars de la part de gendarmerie, suite à une plainte déposée par le maire de Diawara, hamidou diaye koïta. Dans la plainte, le maire dit, lors de la réunion organisée par le Chef du Village,  avoir fait l’objet de menaces d’assassinat, de menaces de venir saccager la mairie et de détruire le mobilier ou encore d’assassiner toute personnes ayant acheté ces parcelles litigieuses. Il dit également que le Chef du Village ne lui a pas demandé l’autorisation d’organiser la réunion du Village, or jamais une autorisation ne peut être demandée auprès d’un maire pour l’organisation d’une réunion à caractère traditionnel ; d’ailleurs le maire a été invité à cette réunion du 21 mars pour discuter ensemble des solutions pacifiques à trouver pour mettre fin au conflit, mais il a refusé d’y participer, se targuant d’être LE maire.

Ces chefs d’accusation sont infondés, car toutes les personnes qui ont assisté à cette réunion organisée par le Chef du Village ont fait part de leur étonnement  quant à ces accusations du maire. Il n’a jamais été question d’attenter à sa vie, de venir saccager la mairie ou encore de trucider les personnes ayant  acheté ces terres. Il a juste était question de sursoir sur sa décision de délivrer des permis de construire pour éviter une effusion de sang entre les gens de Diawara.

La Ville de Bakel était noire de monde ce mercredi, de diawarois et des personnes venues des villages environnants, par simple écœurement et solidarité. Ces personnes âgées, dont certains souffraient de diabète ou d’autres maladies conjuguées à leur âge très avancé, étaient entassées comme des sardines dans une pièce de 7m², dans une chaleur caniculaire, sans aération. L’humiliation était totale, une pitié innommable s’emparerait  de  toute personne dotée d’un minimum de sensibilité, d’une once d’humanité, de raison et d’intelligence ; la rage, la haine se lisaient dans les yeux des dizaines de gens dans la foule qui est venue en soutien.  Ces vieillards, dont  beaucoup d’entre eux peuvent être son père, étaient là, fiers d’être là, parce que conscients d’être les derniers remparts à une tentative d’intimidation et d’instauration de la peur.   Le soleil était à son zénith, la foule amassée tout autour de la gendarmerie, les uns se demandaient quel honneur peut-on tirer avec un tel acte, d’autres mettant en avant l’illettrisme du maire, illettrisme qui l’aurait induit en erreur, puisqu’a priori il n’arrivait pas à réaliser la gravité de son acte (et les conséquences engendrées) qui désormais, l’enlisent dans un mandat aux actions limitées, un mandat de peau de chagrin, puisque lorsqu’on se décide à diriger une municipalité, donc une population, on se doit de travailler avec elle, autrement on ne réussira  rien, absolument rien sans le peuple et c’est la décadence assurée si on en fait son ennemi.

Ce n’est que vers  les coups de 20h que les 8 vieillards résistants ont quitté les locaux du tribunal départemental de Bakel pour rentrer chez eux à Diawara, la tête haute, entourés par une foule dont le soutien est désormais fort et retentissant. Il se dit que le maire aurait été prié par les siens de retirer sa plainte,  car il a commis, selon ces mêmes sources, un dégât dont les conséquences politiques sur le court et le long terme, seront catastrophiques non seulement pour lui mais surtout pour son parti, car ce que les gens, les populations retiendront,  ce n’est pas les faits d’un homme seulement, elles se souviendront sans nul doute de sa couleur politique (son parti) ; et vu les temps qui courent en ce moment, avec le climat électrique dans le pays, aucun parti politique n’a un quelconque intérêt à s’aliéner le vote des masses populaires ou à entretenir un climat social et politique exécrables dans sa circonscription.

L’homme public doit accepter les critiques, doit accepter qu’il y ait des avis, des opinions, contraires aux siens, c’est aussi ça la démocratie et la liberté d’expression qui est un droit fondamental pour tout citoyen, tout individu ; cette liberté d’expression, de ton, est un article fondamental de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, donc il n’est pas négociable. Au milieu du siècle dernier, des polices qui servaient de tortionnaires aux pouvoirs dictatoriaux ont été instaurées pour faire régner la terreur, la peur, l’insécurité sociale, mais avec le temps, ces dictatures et ces polices ont été vaincues, le peuple, l’Histoire ont eu raison d’elles. Où sont les Ceausescu ? Les Pinochet ? Les Franco ? L’Histoire nous apporte la réponse. Ce sont des épisodes que tout homme ayant un pouvoir, aussi minime soit-il, doit avoir en tête, mais cela suppose une certaine culture, il est évident et il faut en convenir, en effet. Un pouvoir, quelle que soit sa toute puissance, est temporelle, elle s’étiole avec le temps. Et tout  pouvoir, à l’aube de son crépuscule, ne fait régner que la terreur ; avec ce type de pouvoir qui ne gouverne que par la force du biceps en lieu et place de l’intelligence, du savoir et de la sagesse,  les opposants, les indépendants, les non alignés sont : intimidés, harcelés, malmenés ; mais avec le temps, tout s’en va, il ne restera que la vérité crue, absolue, impitoyable.

Le savoir est une arme, mais le savoir découle de l’instruction. Sans cela, nous sommes  des coquilles vides, des tonneaux vides, mais bruyants.

20 Comments

  1. Avatar
    SOUAIBOU KOITA mars 25, 2011

    Bel article, l’analyse de cet article est de ramener les gens à la raison, à leurs responsabilités. Nous sommes en démocratie, tout un chacun a le droit de s’exprimer librement. Quand on est dirigeant, on doit faire face à toutes les critiques que ce soit. Cela fait partie de la vie d’un homme public. Surtout un Maire doit assurer la démocratie participative et rapprochée, car il est en contact direct avec ses Administrés. Le Maire doit faire face à toutes les différentes formes de pression qu’il subit. Tout un chacun doit être prêt à assurer des Postes à responsabilité, car il a ses avantages et ses risques. Il faut avoir son sang froid, avoir beaucoup de recul et de retenue. Ne pas réagir pendant les moments chauds. Il faut avoir un entourage qui donne des bons Conseils, des directives qui vont dans l’intérêt général. C’est incident est majeur, mais je pense que nous réussirons à tourner la page et aller dans le sens de l’intérêt de Diawara et des générations futures pour construire un monde meilleur. Merci et bonne continuation….

  2. Avatar
    Dams mars 25, 2011

    Il a porté plainte contre nos parents mais incha Allah dieu jugera.

  3. Avatar
    Abde mars 25, 2011

    Chers parents…Chers Diawarankos:
    je reviens à mon àdage: LAVONS LE LINGE SALE EN FAMILLE.
    Si nos anciennes methodes de reconciliation des coeurs ne foncionnent pas, si les dialogues d’antan ne donnent fruits, la justice non plus donnerait solutions à ce grand litige….
    Le Maire, avec toutes ses competences, ne souhaiterait jamais porter le lourd fardeau de ce contencieux fonciers… Je crois qu’il n’a aucun interêt à ternir son image personnelle. Avant d’être le Maire, il a demontré ses capacités personnelles de travailleur assidût et courageux, avec son verger, ses fruits et ses legumes.
    Je ne suis pas sur place et je ne juge personne. Cependant je crois que:

    Il serait mieux qu’il conduisent les 2 parties bel·ligerentes a un conseil des sages.
    Pourquoi l’autorité n’implique pas l’ancien maire….?
    Je crois qu’il`n’a nullement l’intention d’avoir la population en son contre, et que ses intentions ne sont pas pour exacerber un climat sociale hostile, ni interposer les Diawarankés, les uns contre les autres.
    Unissons tous nos efforts pour tourner la page et je suis convaincu que nous sommes à la hauteur. Reconcilions-nous. Ces bout de terres ne doivent pas semer la discorde entre nous. Nous avons portés beaucoups l’espoir sur l’avenir de notre commune bien-aimée.
    Quelque soit la graveté des faits, on doît nous unir pour consolider le prestige de Diawara.
    S’il nous arrive parfois un malentendu, soyons capable de reconnaître et reconduir la situaction pour l’interêt superieur de Diawara.
    Je suis vraiement affecté par ces affaires desagreables comme beaucopus d’entre nous;et je pense entre tous,souhaitons la paix.
    Tournos la page…Agissons avec sang froid. Soyons humildes, humbles et reconciliant…, car Mr le Maire, tout comme les ex proprietaires de ces terres, de même que les nouveaux proprietaires, personne n’est reellement responsable de cette frustration… Ils ont été tous, victimes et heritiers des faits et irregularités commis avec les anciennes instances administratives de la localité.
    Que nous nous guide tous…Il est le Clairevoyant.

  4. Avatar
    OS mars 25, 2011

    pourqoi l’administrateur du site a supprimé mon commentaire.
    Ils ne sont pas sérieux ces gens du coredia.
    ils ne font que de la politique politicienne.
    je jure d’attaquer le coredia jusqu’à la fin de ma vie.
    je prédis la dissolution de cette association politique

    Contentez-vous de donner votre avis comme les autres. Ce site ne vous a rien fait, au contraire. C’est moi qui ai effacé votre commentaire.
    C’est un avertissement.

    Doudou

    • Avatar
      A.S.S mars 26, 2011

      Je fais un appel à tout le monde, calme et sérénité.

      Si on parle de DIAWARA, c’est parce qu’il y a des personnes volontaires qui se sacrifient. Avec leur âme et leur intelligence et qui se soucient de l’intérêt général
      Alors O.S avant de parler réfléchit.

      ADAMA.

      PS: moi au moins je ne me cache pas!

  5. Avatar
    Abde mars 25, 2011

    Mon cher OS
    Tranquilité et sang froid…. On donne ici nos opinions.. Ce site a un moderadeur….,et je garantit que l’administrateur de ce site est comme vous et moi. Il n’a rien en contre de qui ce soit…. Il n’est pas politicien, ni l’a jamais été. Le Coredia est là pour tous…C’est vous qui doit assurer le releve generationnelle, SVP ne l’attaquez pas…
    Raffermissons nos coeurs… debattons sereinement OS…
    Salut

  6. Avatar
    responsabilité mars 25, 2011

    Bonjour;

    j’attire l’attention a tous sur le fait qu’une histoire doit être relaté de façon neutre.
    la personne qui a ecrit cette histoire ne doit pas faire ses preuves conclusions ou prise de position.
    si les polices convoquent des personnes c’est parcequ’ils trouvent necessaires de les convoqués; qu’ils soient vieux ou jeunes , tous le monde doit repondre a la justice de son pays.
    c’est regrettables d’amener les notaires a la justice mais si les notoires sont dangereux beh il faut laissé la justice faire son boulot.

    fait bien votre boulot et ne melangé pas sentiment personnelle aux fait vouloir informé les gens

    • Avatar
      Moustapha mars 26, 2011

      Depuis trois jours on constate qu’il y a trop d’insultes svp donnez vos avis mais pas d’insulte merci.

  7. Avatar
    SOUAIBOU KOITA mars 26, 2011

    Bonjour OS, n’ayez pas peur de débats de Société. Identifiez vous ? Nos Parents ont créé cette fameuse Association depuis 1968/1969 pour défendre l’intérêt Général de Diawara. Dans COREDIA, il y a toutes les sensibilités politiques au sein du COREDIA, d’ailleurs le Premier Adjoint au Maire de Diawara est PDS et il est également Secrétaire Général du COREDIA. Cette association défend l’intérêt général, si vous n’avez pas cette vision de défendre l’intérêt de tout le monde, vaut mieux rester dans votre camp, qui consiste à défendre vos petits intérêts particuliers au détriment des pauvres populations. Nous sommes à Diawara, nous sommes ouverts à toutes formes de débats. Le COREDIA n’est pour rien dans ces arrestations, c’est trop facile de jeter la responsabilité aux autres et d’oublier les siennes. Si l’ancien Maire Dama SAKHO avait écouté le COREDIA en 2008, lors de la mise en place de sa politique foncière catastrophique, on n’en serait pas là. Mais Dama et son entourage défendaient leurs intérêts particuliers et voilà le résultat final. Les conséquences sont là pour tout Diawara sans exception Si vous faisiez partie de cette ancienne équipe municipale, c’est normal que vous soyez contre le COREDIA.

  8. Avatar
    Oumar SAKHO mars 26, 2011

    Tout est littérature et frustration de la part de cette personne qui signe OS et qui sen prend au Corédia, à son Président Soiaboiu KOÏTA et moi Oumar SAKHO Secrétaire Général du Corédia. Nous sommes à Diawara, on attend que cette personne vienne nous voir pour exposer ces choses-là, nous sommes des démocrates nous, nous ne cherchons pas à museler ceux ou celles qui ne sont pas de notre avis ou qui ne partagent pas nos opinions, nous n’avons pas la sous intelligence de cette personne qui se cache derrière son PC.

    D’ailleurs, cette personne est à Diawara, nous l’avons identifiée nommément par son adresse IP : 41.208.170.191.

    Il est fait un temps sublime à Diawara !

    Que la fête continue ****à_èçà_ç-_ç »-_ç-éàç@^^|]@}#\[{#@

  9. Avatar
    Moustapha mars 26, 2011

    OS on sait qui tu es, on as ton adresse IP.
    Tu es à Diawara si tu as des choses a dire alors c’est le moment d’aller voir Oumar et Souaibou.Ils sont a la disposition de toute personne qui veux des infos sur COREDIA.
    Ici tout le monde est libre de donner son avis mais pas d’insulte comme tu as fait hier.
    Merci d’avance.

  10. Avatar
    bass mars 26, 2011

    7 maire doi savoi k la vll de diawara n lui apartien pa il st nul c la population ki lui la elire il doi savoi k il va partir k un autre viendra on va le juge

  11. Avatar
    SAKHO Ibrahima mars 26, 2011

    Salam à tous,

    Tout d’abord, essayons de ne pas déplacer le débat en ne commentant que les propos de Monsieur OS. Apparamment, ce Monsieur a des choses à se reprocher et s’il prétend detenir la verité, nous attendons sa version des faits…
    Ensuite, je pense que tous les diawarankés sont victimes dans cette histoire. Alors, pourquoi s’entre déchirer? Ne connaissons nous pas l’origine de ce problème? Je crois que Monsieur le maire devrait s’attaquer aux vrais coupables (que nous connaissons tous) de cette histoire et arreter de nous impliquer dans leurs combines politiciennes. S’il veut se fabriquer une opposition politique, qu’il aille ailleurs, les diawarankés vivront mieux…

    Merci
    Ibra

  12. Avatar
    SOUAIBOU KOITA mars 26, 2011

    Je suis entièrement d’accord avec Ibrahima SAKHO, ne déplaçons pas le débat, allons à l’essentiel et vers l’actualité qui est sur toutes les lèvres. Tout Natif de Diawara devra oeuvrer dans le sens du dialogue social et dans l’intérêt général de Diawara. Luttons ensemble pour avoir la stabilité à Diawara, la sécurité et souder les liens familiaux. Nous sommes tous de la même famille. Surtout, arrêtons de défendre des intérêts particuliers. Les profits personnels ne font pas avancer la société. Soyons Patriotes. L’actualité que nous vivons est tout de même très sensible, donc faisons beaucoup d’attention et de retenue. Merci chers Lecteurs. Diawara est à votre disposition pour solutionner cette crise majeure….

    • Avatar
      A.S.S. mars 27, 2011

      Le ministre de la justice de notre cher pays n’a t-il pas accusé des jeunes de tantative de coup d’état il y a quelques jours?Nous connaissons la suite.
      Si le maire de DIAWARA imite cela rien d’etonnant.Accusé les notables du village de menace de mort et tous juste incroyable.Toutes ces personnes mise en garde à vue ont des valeurs, ils ont travaillé pour DIAWARA.Toutes sans exeption ne machent pas leur mots pour combattre la corruption et demandent la transparance de la gestion des affaires publique.Ces notables ont fait des belles choses tous le monde le sait.BOSSO SAKHO,résponsable inégalé de FRANCE à DIAWARA plus de 50 ans de gestions du village ça lui faira mal au coeur de voir des vaut rien dilapidé ce qu’il a contruit,BOUNA WAGUI FOFANA et LASSANA FEINDA SAKHO deux batisseurs de tout ce qu’on a fait et qui font parti de la commission des travaux jusqu’à aujourd’hui,SAMBA CISSE CAMARA il a sacrifié son immigration pour aller ouvrir la 1ère pharmacie de DIAWARA.SAMBA BOUBOU et SOULEYMANE BOUBOU SAKHO deux notables sérieux qui ne se laissent jamais corrompre.BOUBOU KOITA KONE qui a toujours oeuvré pour la prospérité de DIAWARA et qui n’hésite pas à dire ce qu’il pense.SAMBA SIME KONE qui a contribué au bon développement du village.
      Et le maire de DIAWARA qu’a t-il fait pour le village et ce même avant qu’il ne soit maire à part s’occuper de ses champs et de sa politique?
      Le maire n’était-il pas contre le mode d’attribution des terres de l’ancien maire?
      Nous voyons donc la transhumance politique a bien marché sur le dos des pauvres villageois.
      Je tiens à dire que la politique ce n’est pas de s’enrichir mais plutôt de défendre l’interêt public et de préserver l’unité entre les citoyens!

      • Avatar
        Baba Sakho mars 30, 2011

        merci A.S.S rien a ajouté vous avez tout dit

        • Avatar
          Yahya avril 04, 2011

          Bonjour les diawaranko coredia ils font que des bonnes choses chez nous et n ont rien avoirs avec l histoire la ou j ai rien compris (il est ou l anciens maire la c est sa faute tout sa)c ki baba sakho c sa

    • Avatar
      Yahya avril 04, 2011

      Bonjour mr koita je t appreci bcou mais a diawara ya tros des choses négatifs je souhaite pas le pure mais c est a venir comment on peut évite c est sa le souci

  13. Avatar
    Yaya mars 29, 2011

    Bon juste pour une paroles le maire a fait son travail mais il va bientot récolté les conséquences merci.

  14. Avatar
    Baba Sakho mars 30, 2011

    Bonjour OS, je suis pas la a faire des histoires juste surtout dans une espace publique comme ça, il sera mieux d’être correcte sage, surtout ne vous emprenez pas au gens de coredia ils font que leur travail ils font juste ce que l’on demande ils sont la pour diawara et ils sont la pour moi et toi, si on n’est pas d’accord ou un truc qui vous échappe venez vous exprimez débattez appelez même si vous pouvez, je crois c’est la meilleurs des chose.
    On n’est tous victimes du fait de Monsieur Koïta sur l’arrestation de nos parents, que dise Allah le tout puissant nous égare de ces genre de circonstance même les membres de Coredia ils ont été surpris par cette événement, donc gardons nos calme et astérissé la paix dans notre petite commune. Salam

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils