Le Principal et deux de ses collègues soupçonnés de malversation : la population réclame où sont passés les 15 838 000 F CFA du Collège de Diawara

Le Principal et deux de ses collègues soupçonnés de malversation : la population réclame où sont passés les 15 838 000 F CFA du Collège de Diawara

Ce lundi 21 mars, fut une journée sans repos pour l’APE (Association des Parents d’Élèves) et le Corédia, à Diawara.

Depuis 2005, des irrégularités comptables et des détournements de fonds sont légion dans le sein du Collège de Diawara, avec comme acteurs principaux le principal, Monsieur Moussa Ciré Baldé et deux complices, Messieurs Mamadou SOW (professeur de mathématiques) et Cheikhna Diagana (surveillant). À ce jour, d’après les calculs des membres de l’A.P.E. (avec le Comité de Gestion) et le Corédia, les montants détournés s’élèvent exactement à 16.838.000 francs CFA.

Cette situation a été portée à la connaissance des autorités compétentes. En effet, en mai 2009, nous avions formé une délégation de parents d’élèves, ainsi que des membres du Corédia, pour rencontrer  Monsieur Saïdou BÂ, inspecteur à l’I.D.E.N. (Inspection Départementale de l’Éducation Nationale) de Bakel, pour l’inviter à faire cesser immédiatement ces agissements. Cette rencontre fut renouvelée avec le même Inspecteur en août 2010 (lors de son séjour à Paris), puis en mars 2011 à Bakel. Sa réponse n’a pas varié : « nous avons lancé une procédure, elle est  en cours ».  Sauf que de procédure, il n’en a jamais été question, sinon depuis mai 2009, soit deux ans après, cela se saurait. En réalité, il y a eu des blocages au niveau de l’I.A. (Inspection d’Académie) de Tamba, car a priori, l’inspecteur de vie scolaire n’a jamais reçu la lettre qui relate les faits et qui lui était adressée et d’ailleurs M. Moussa Ciré Baldé l’a dit in texto :  « vous ne pouvez rien contre moi ».  L’affaire a été portée au-delà de l’administration académique, puisque le 2 mars 2011, nous avons porté l’affaire à la connaissance du Préfet départemental de Bakel et à nouveau (pour 3ème fois) à Monsieur Saïdou BA.

Subséquemment à tout ceci, une assemblée générale de l’A.P.E. a eu lieu dimanche 20 mars et a décidé en concertation avec le Chef du Village et le Corédia d’organiser en milieu de semaine un filtrage à l’entrée du Collège  pour empêcher que les trois personnes citées ci-dessus (le Principal du collège Mousa Ciré Baldé, Mamadou Sow et Cheikhna Diagana) ne rentrent à l’intérieur. Mais sur une rumeur infondée, les professeurs ont cru que le blocage du Collège se fera dès lundi 21 mars. Ils ont monté les élèves contre leurs parents, leurs mères, les incitant à manifester, à casser et à jeter des pierres sur leurs propres parents, une manipulation et une intoxication à grande échelle en somme. Suite à ces agressions et à ce vandalisme, l’A.P.E. et le Corédia ont décidé de porter plainte contre les élèves et contre un enseignant, un certain SY (« professeur » de Français) qui a particulièrement joué un rôle auprès des élèves pour les inciter à foutre un bordel sans nom et qui, de mémoire, n’a jamais eu lieu à Diawara, puisque le local du Corédia a été saccagé, des grilles arrachées et le fil téléphonique coupé, avec des jets de pierre en direction du local qui était rempli de monde, d’adultes (leurs parents). Le Préfet de Bakel ayant appris la situation à Diawara, il s’y est promptement rendu, accompagné de forces de sécurités, suivis du même Saïdou BA. Ils ont essayé d’apaiser les cœurs, en fixant les responsabilités. Selon le Préfet, c’est l’administration qui a failli à sa mission, tout en pointant du doigt la mauvaise gestion et les soupçons de corruption qui pèsent sur Moussa Ciré Baldé, sur Mamadou Sow et sur Cheikhna Diagana. Il a promis de faire le nécessaire et ce, dans un délai raisonnable pour trouver une solution définitive à ce problème ; il a fini en nous invitant de ne pas procéder au blocage du Collège.

Suite à son intervention, en fin d’après-midi, l’A.P.E. et le Corédia ont décidé de ne plus bloquer le Collège, mais maintient une manifestation sous forme de sit-in sur la plus grande Place de la Commune (Place de la Poste), avec une convocation de la presse locale et nationale pour dénoncer ce vol, cette corruption. Ces professeurs donnent un mauvais exemple à nos enfants, car un professeur est aussi un éducateur de société et il se doit d’être exemplaire sur le plan de la morale, ce dont ces trois Moussa Ciré Baldé, Mamadou Sow, Cheikhna Diagana ; et devant lesdits médias, nous demanderons purement et simplement leur départ du Collège de Diawara : nous ne voulons plus d’eux ici au Collège de Diawara.

L’Etat sénégalais n’a rien fait pour nous, nous avons tout construit nous-mêmes : écoles, Collège, poste de santé, château d’eau, etc., etc. Nous ne demandons pas la lune à l’état, nous demandons que ses services décentralisés assument leur mission auprès de la population de Diawara, car nous sommes aussi après tout des sénégalais à part.

Diawara.org

6 Comments

  1. Avatar
    diama mars 22, 2011

    bonjour jespere qu’on pourra faire la lumiere sur toute cette afaire car sa ne peut plus continuer ainsi que dieu nous vienne en aide car c’est le meilleur des juges

  2. Avatar
    Moustapha mars 22, 2011

    Celà est de tradition dans le département de Bakel. L’avant dernière année c’était le lycée Waoundé Ndiaye, cette année c’est Diawara. Aussi, le lycée de Bakel, ayant fixé les frais d’inscription de cette année à 6.000 F est encore retourné pour demander 3.000 F par élève pour des blouses. Tous les élèves ont été exclus pour celà et tous ont finbalement cotisé malgré la situation économique dificile. On est à moins de 3 mois des vacances, toujours pas de blouses. Où est passé cet argent? Autorités, aidez nous pourque lumière soit faite sur l’utilisation de cet argent aux mieux des intérêts de l’école. Certaines autorités académiques n’aiment pas la localités, elles viennent pour s’enrichir sur le dos des honnêtes gens et cela doit cesser.

    Écrit par Kheus sur leral.net

  3. Avatar
    Moustapha mars 22, 2011

    Salut Keuch,
    Tu as bien fait de souligner ce qui prévaut également dans le lycée Waoundé de Bakel. De mon temps, mi 90 à 2000, nous n’avions aucune visibilité sur cet argent. C’est scandaleux quant nos principaux, les proviseurs se mettent également à détourner nos maigres sous déjà que l’Etat ne fait rien pour nous. Je pense que ces gens doivent être punis.
    Le département de Bakel ne doit pas être le lieu de leur enrichissement illégal au détriment de l’avenir de nos structures scolaires. C’est ecoeurant.

    http://www.bakelinfo.com

    Ecrit par boy bakel sur leral.net

  4. Avatar
    Moustapha mars 23, 2011

    Envoyez ce voleur au crochet du boucher je connais bien ce village de diawara tout ce qui est fait dans ce village c’est sa diaspora qui l’a fait
    poste de santé ,mosquée ,école primaire et collége.MR le prefet,sous prefet et commandant de gendarmerie sachez vous étes nommés pour remplire une
    mission républicaine dans tel cas la seule chose qu’il faut faire c’est de déposer plainte contre ce délinquant du corps enseignant à fin de
    déclencher une enquéte qui élucidera le probléme et determinera les responsabilités de chacun au lieu de négocier.Toutes les réalisations de ce
    village diawara sont l’oeuvre des immigrés comme moudéry je trouve cela révoltant que des pauvres gens se défoncent en europe pour faire des
    réalisations dans l’interet général et des gens iresponsables viennent anéantir cela.Lui aussi on va l’arretter et le jetter en prison et va se payer
    un pole d’avocats avec l’argent détourné 2 à 3 mois il va se trouver dehors à humer l’air libre c’est révoltant .

    Écrit par Bouba Diaspora sur Tambacoundainfo

  5. Avatar
    Moustapha mars 24, 2011

    Suite aux événements survenus à Diawara ces derniers temps, la presse est intervenue pour relayer l’information. Walf-TV diffusera une partie sur le collège aujourd’hui à 20 h (heure du Sénégal). Le reste sera diffusé dans la semaine: nouveau forage, santé etc.

    Ecrit par Modibo KOITA.

  6. Avatar
    Moustapha mars 25, 2011

    Je suis désolé d’avoir livré une information qui n’est pas tout à fait correcte. En réalité, Walf-tv diffusera ce vendredi 25/03/2011 à 20 heures du Sénégal. Donc vous n’avez rien perdu en fait. Le reste de l’information reste sans modification.
    Modibo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Aller à la barre d’outils