L’Association Corédia de France invitée de Gfm.sn

coredia

l’Invité du jour (Dakar) L’association Corédia (Comité pour la rénovation de Diawara (localité située dans le département de Bakel) représentée par son président Souaibou Koita et Lassana Koita , le chargé des programmes de ladite association.

Source : Gfm/Harouna FALL

Alerte : Des immigrés africains à la retraite, victime de nouvelles lois discriminatoires

discrimination-jpg

Nouvelles lois sur le renouvellement des cartes de séjour, délais de renouvellement longs… Les immigrés africains à la retraite rencontrent de plus en plus de difficultés en France. Malgré les années de dur labeur et des cotisations dans les mille et une caisses du trésor public français, ils sont victimes de discrimination. Les uns supportent des délais très longs pour renouveller leurs cartes de séjour tandis que d’autres sont tout simplement « dépossédés » de leur carte de séjour avec une menace d’expulsion à la clef. Quelques informations utiles données dans cette vidéo par Birahim CAMARA, juriste. …Lire la suite »

VIDÉO : tout savoir sur le virus Ebola

.

Virus de la fièvre EBOLA : Voici les précautions pour l’éviter

Ebola-1

 

Le Virus de la fièvre EBOLA touche aujourd’hui pas moins de 10 pays africains dont la Guinée Conakry et le Liberia qui sont les pays frontaliers du Sénégal, du Mali et  de la Côte d’Ivoire. selon un rapport de L’UNICEF il a fait pas moins de 80 morts en guinée depuis le mois de février .

Il faut faire attention !!!! c’est une maladie très dangereuse qui se manifeste par une poussée de fièvre, des diarrhées, des vomissements, une fatigue prononcée et parfois un saignement. Avec un taux de mortalité de 90 %, il figure parmi les plus contagieux et mortels chez l’homme, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Il n’existe aucun traitement ni vaccin. Il se transmet par contact direct essentiellement d’une personne malade à une personne saine et aussi par des objets souillés appartenant à des personnes malades ou décédées, avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus des sujets infectés, La consommation de viande d’animaux de brousse infectés peut être également une source de contamination .si vous constatez ces symptômes chez une personne il faut éviter tout contact, placer le sujet malade en isolation et prévenir les autorités sanitaire !!!!!

Quelques précautions a prendre :

-  Il faut lavez bien tous les aliments avant consommation …Lire la suite »

Mafia & Magouilles de 2002 à juin 2014 à la mairie de Diawara

 

.

Abdourahmane Koita, n°2 de l’Apr France – » la suppression des visas annoncée par le président Macky Sall est une bonne chose »

13MN-PARIS

GFM – 13 Minutes (Paris) Abdourahmane Koita, n°2 de l’Apr France est l’invité de votre émission « 13 mn pour convaincre ». Rencontré le dimanche 5 avril au Foyer Charonne à Paris, M. Koita revient dans cet entretien sur la question de la suppression des visas annoncée par le président, les trois ans du régime de Macky Sall, la vie de l’Apr en France entre autres.

Source :Gfm/Harouna FALL

Miss Soninke France 2015: Aïssatou Magassi élue ambassadrice de la beauté Soninké en France

mise12

La communauté Soninké de France connait ses nouvelles ambassadrices de beauté depuis hier soir. Une franco-gambienne est la nouvelle reine de beauté de Sia Yatabaré, association organisatrice de l’élection Miss Soninké. La Miss Soninké France 2015 s’appelle Aïssatou Magassi. Agée de 22 ans, elle est en BTS assistant Manager. La première dauphine s’appelle Hinda cissé, Franco-Malienne, âgée de 20 ans et en formation d’auxiliaire en puériculture. La deuxième dauphine est Sina Wagué Franco-Malienne, agée de19 ans et en 2ème année d’infirmière.    …Lire la suite »

Le président Macky Sall annonce la suppression du visa payant pour l’entrée au Sénégal à compter du 1er mai 2015

visa_du_Senegal

Dans son message à la nation à l’occasion de la fête de l’Indépendance, célébré chaque 4 avril de l’année, le Président de la République Macky Sall a déclaré que le visa payant pour l’entrée au Sénégal  sera supprimé à compter du 1er mai 2015.

«J’ai décidé de mesures incitatives pour la relance du secteur touristique et l’allègement des frais de voyage de nos compatriotes de la diaspora. Ainsi, le visa payant pour l’entrée au Sénégal sera supprimé à compter du 1er mai 2015. La parafiscalité sur le billet d’avion sera réduite de 50%, pour baisser le prix du billet. Seront concernées la redevance passager et la taxe de sûreté, dont le cumul s’élève à 8,4 milliards par an. Ces mesures s’ajoutent à la suppression du droit de timbres sur les billets d’avion. En outre, le Gouvernement engagera des consultations avec les compagnies aériennes à l’effet d’examiner la possibilité de réduire la surcharge carburant».

…Lire la suite »

Dossier : Le célibat des jeunes soninkés : La faute à qui ? Parents et jeunes aux bancs des accusés !

MariageSoninke_Fotor

Le mariage chez les Soninkés est le baromètre de la responsabilité. Il matérialise le passage à l’âge adulte. Il fait partie des fondements de la société soninké. C’est le trait d’union entre les familles, les clans, les villages…Les parents accordent une importance capitale à cet acte surrérogatoire. Quiconque retarde cette échéance, qu’il soit homme ou femme, s’expose à tas de préjugés pour ne pas dire à une ribambelle de quolibets. Les filles sont les plus exposées. Autrefois, chez les Soninkés, les filles se mariaient très tôt. Il était très rare de voir des filles célibataires d’une vingtaine d’années. Beaucoup de filles se mariaient au crépuscule de leur puberté. Ce qui nous amène à nous poser la question suivante : Y a-t-il un âge pour se marier chez les Soninkés ? Nous répondrons par l’affirmative car dans la conscience collective Soninkéd’antan, toute jeune fille qui n’avait pas de fiancé ou de mari avant la vingtaine d’années était considérée comme «inintéressante»

Trivialement, on dit en Soninké  » A sonto «  ce qui veut dire: « N’intéresse personne ». Les filles craignaient ce « sobriquet ». Ainsi, les parents mettaient tous les atouts de leur côté pour que leurs filles soient repérées par les «gendres idéaux » du village ou de la contrée.

Par ailleurs, un jeune homme qui n’avait pas de «fiancée » ou de « femme » à l’aube de sa 25ème année attirait également toutes les attentions. Il était très souvent pointé du doigt, une façon de mettre en exergue son incapacité à « se pendre » par couardise. Se marier tôt est très recommandé dans la société soninké pour plusieurs raisons : fondation d’une famille, avoir une progéniture capable de prendre le relais des parents à un certain âge, décharger les parents de certaines tâches… …Lire la suite »

L’Arrêt rendu par la CREI dans l’affaire Karim Wade et consorts.

Justice

 

L’intégralité de l’arrêt de la Cour est consultable  ici.

 

La COUR

Statuant publiquement, contradictoirement à l’encontre de Karim Meissa WADE, Ibrahim Abou Khalil dit Bibo BOURGI, Mamadou POUYE dit Pape, Pierre AGBOBA, Mbaye NDIAYE et Alioune Samba DIASSE, par défaut à l’endroit Karim Abou Khalil, Mamadou AIDARA dit Vieux, Evelyne RIOU DELATEE et Mballo THIAM, en matière correctionnelle, en premier et dernier ressort ;

 

En la Forme

Reçoit les exceptions soulevés ;

Les rejette comme mal fondées ;

Déclare la procédure régulière ;

 

Au Fond

*Sur l’action publique

– Dit que le délit de corruption reproché à Karim Meissa WADE n’est pas établi, le relaxe de ce chef ;

 

  • Déclare Karim Meissa WADE atteint et convaincu du délit d’enrichissement illicite qui lui est reproché ;

 

  • Le condamne à une peine d’emprisonnement de six (06) ans ferme et à une amende de Cent Trente Huit Milliard Deux Cent Trente Neuf Millions Quatre Vingt Six Mille Trois Cent Quatre Vingt Seize (138 239 086 396 F CFA) ;

 

  • Déclare Ibrahim Abou Khalil dit Bibo BOURGI, Mamadou POUYE dit Pape, Alioune Samba DIASSE, Karim Abou Khalil, Mamadou AIDARA dit Vieux, Evelyne Riou DELATEE et Mballo THIAM attraits et convaincus des faits et complicité d’enrichissement ;

 

–    Condamne Ibrahim Abou Khalil à Cinq ( 05) ans d’emprisonnement ferme et à une amende de Cent Trente Huit Milliards, Deux Cent Trente Neuf Millions, Quatre Vingt Six Mille Trois Cent Quatre Vingt Seize (138 239 086 396 F CFA) ;

 

  • Condamne Mamadou POUYE à Cinq (05) ans d’emprisonnement ferme et à une amende de Soixante Neuf Milliards, Cent Dix Neuf Millions, Cinq Cent Quarante Trois Mille, Cent Quatre Vingt Dix Huit Mille (69 119 543 198 F CFA) ;

 

  • Condamne Alioune Samba DIASSE à Cinq (05) ans d’emprisonnement ferme et à une amende de Soixante Neuf Milliards, Cent Dix Neuf Millions, Cinq Cent Quarante Trois Mille, Cent Quatre Vingt Dix Huit Mille (69 119 543 198 F CFA) ;

 

  • Condamne Karim Abou Khalil, Evelyne Riou DELATEE, Mamadou AIDARA dit Vieux et Mballo THIAM à dix (10) ans d’emprisonnement ferme chacun et à Cent Trente Huit Milliard Deux Cent Trente Neuf Millions Quatre Vingt Six Mille Trois Cent Quatre Vingt Seize (138 239 086 396 F CFA) chacun, confirme les mandats d’arrêt décernés contre eux ;

…Lire la suite »

Plaidoirie de Maître Soulèye FALL, avocat du Collectif des Avocats du Sénégal dans l’affaire des détournements des fonds publics du voleur du siècle, Karim Wade

voleur-karim-fils-de-pute-wade

 

Monsieur le Président,
Messieurs les assesseurs,
Monsieur le Procureur Spécial,
Monsieur le Procureur spécial adjoint,

Les prévenus que vous jugez depuis le 31 juillet 2014, sont des criminels économiques mûs par le calcul rationnel de leurs fantasmes d’hommes d’affaires, qui, sans état d’âme, n’en ont que faire de l’intérêt supérieur du peuple sénégalais.

De 2002 à 2012, les loups sont entrés dans la bergerie, sans foi, ni loi.

Une seule chose comptait à leurs yeux : s’enrichir voracement au détriment du peuple sénégalais.

Vous les jugez au nom de peuple parce qu’ils ont conscience de mal faire et de faire mal.

Lorqu’en 2000 WADE-Père nous a vanté le libéralisme en nous convainquant que si chaque sénégalais balayait devant sa porte, le Sénégal deviendrait propre, WADE-fils s’est comporté de 2002 à 2012 comme un renard libre dans un poulailler.

Monsieur le Président,
messieurs les assesseurs,

les criminels économiques ont cette propension à bâtir leur défense autour de deux stratégies : la victimisation et l’évitement.

Oui, la victimisation !!!
Si Karim WADE est passé du soleil à l’ombre, il n’en est pas pour autant une victime, le peuple sénégalais au nom duquel vous rendez la justice, ne lui doit rien, c’est lui qui doit tout à ce peuple.

Lorsqu’en 2002, il décidait de son plein gré de rejoindre son père, il ne se doutait guère qu’il allait être incarcéré 10 ans plus tard.

Pour la petite histoire, c’est en 2002 que la carrière d’homme d’Etat de Karim WADE a débuté lorsque
son père le nomme Conseiller spécial.

En 2004, son père franchit un autre pallier en le nommant président de l’Agence Nationale de l’Organisation de la Conférence Islamique.

Le 1er mai 2009, contre toute attente et malgré sa défaite mémorable lors des élections locales de 2009, ayant été battu dans son propre bureau de vote, son père le nomme Ministre d’Etat chargé de la coopération internationale, de l’aménagement du territoire, des transports aériens et des infrastructures.

C’est à ce moment que les observateurs avertis ont eu raison de parler de « l’irrésistible ascension de Karim WADE ».

L’ambassade des Etats-Unis a vainement tiré la sonnette d’alarme à travers les télégrammes WIKILEAKS en le surnommant «Monsieur 15% ».

Le 16 juin 2011, le Conseil des Ministres adopte le projet de Loi sur le ticket présidentiel proposé par son père.

Soupçonnant une tentative de dévolution monarchique du pouvoir du père au fils, le peuple se souleva le 23 juin 2011 pour s’opposer farouchement à ce projet.

Le 4 décembre 2011, le Ministre d’Etat Karim WADE est délesté de l’aménagement du territoire et récupère l’Energie.

C’est à ce moment qu’on a eu raison de lui imprimer le sobriquet de « Ministre du ciel et de la terre ».

Le peuple sénégalais persévéra dans son opposition à la dévolution monarchique du pouvoir et décida de faire partir son père le 25 mars 2012.
Dès la chute de son père, une pléthore d’observateurs a eu raison de dire que Karim WADE aurait probablement mailles à partir avec la justice eu égard à la réputation qu’il s’est lui-même forgée de grand dépensier des deniers publics et d’affairiste hors paire.

Serigne Mbacké NDIAYE, porte-parole de son père, avait averti en son temps, par ces mots : « nous devons nous évertuer et nous ingénier à éviter la chute de notre régime. Si nous perdons le pouvoir, nous irons tous en prison ».

Le 15 novembre 2012, Karim WADE est convoqué pour la troisième fois devant la Section de Recherches de la Gendarmerie, qui a fini par lever le voile sur la non-conformité du patrimoine et du train de vie de Karim WADE avec ses revenus légaux.

Le 15 mars 2013, une mise en demeure lui a été servie de justifier l’origine licite de son …Lire la suite »

Association COREDIA de Diawara