Virus de la fièvre EBOLA : Voici les précautions pour l’éviter

Ebola-1

 

Le Virus de la fièvre EBOLA touche aujourd’hui pas moins de 10 pays africains dont la Guinée Conakry et le Liberia qui sont les pays frontaliers du Sénégal, du Mali et  de la Côte d’Ivoire. selon un rapport de L’UNICEF il a fait pas moins de 80 morts en guinée depuis le mois de février .

Il faut faire attention !!!! c’est une maladie très dangereuse qui se manifeste par une poussée de fièvre, des diarrhées, des vomissements, une fatigue prononcée et parfois un saignement. Avec un taux de mortalité de 90 %, il figure parmi les plus contagieux et mortels chez l’homme, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Il n’existe aucun traitement ni vaccin. Il se transmet par contact direct essentiellement d’une personne malade à une personne saine et aussi par des objets souillés appartenant à des personnes malades ou décédées, avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus des sujets infectés, La consommation de viande d’animaux de brousse infectés peut être également une source de contamination .si vous constatez ces symptômes chez une personne il faut éviter tout contact, placer le sujet malade en isolation et prévenir les autorités sanitaire !!!!!

Quelques précautions a prendre :

-  Il faut lavez bien tous les aliments avant consommation …Lire la suite »

Mafia & Magouilles de 2002 à juin 2014 à la mairie de Diawara

 

.

Le torchon brûle encore entre  5 grands villages du département de Bakel et les pêcheurs maliens

Macinanko

Ce jeudi 23 octobre 2014, restera dans la mémoire collective un jour de tous les dangers, à la suite d’un conflit qui a pour point focal la surveillance des mares sous la tutelle du village de Manaël. En effet, les habitants des cinq localités concernées par l’exploitation directe de ces mares (Maani Oual, Maani Diéri, Maani Soubé,…), à savoir Tuabou, Manaël, Diawara, Yélingara et Moudéry, se sont donnés rendez-vous à Diawara, au sein de la mairie, à la suite d’une convocation du sous-préfet  de Moudéry, assisté de son adjoint, du  commandant de gendarmerie (natif de Bakel), de l’agent commis pour la gestion des forêts et le représentant départemental  du service de la pêche.

 Ce jour-là, la cour de la mairie de  Diawara était noire de monde, malgré une chaleur ardente. Car quelques jours avant, le comité villageois en charge de la surveillance des mares avait surpris un pêcheur illégal dans les eaux, ce dernier appartient à la communauté des pêcheurs appelés les « Macinankés » (ressortissant de la région du Macina, au Mali), domicilié à Diawara. Lorsque les éléments du groupe de surveillance l’avaient pris sur le fait, une rixe a éclaté, et au final un surveillant dudit comité a été grièvement blessé à la main, à l’arme blanch, avec plusieurs jours d’ITT. Lorsque la …Lire la suite »

Pourquoi Steve Jobs et Cie ont gardé leurs enfants éloignés des iPad et autres

Bébé-Techno

Les dirigeants de la Silicon Valley transforment le monde en un environnement totalement technologique, mais se montrent comme parents particulièrement réticents à l’égard de ces applications innovantes, écrit Nick Bilton, journaliste spécialiste de la technologie auprès du journal américain The New York Times. Bilton a en effet constaté que l’élite de la Silicon Valley contrôle de manière stricte l’utilisation de la technologie par leurs enfants.

« Le défunt Steve Jobs a admis à l’époque que ses enfants n’avaient jamais utilisé un iPad, un des grands succès d’Apple », explique Nick Bilton. Jobs faisait également remarquer aussi que l’utilisation de la technologie était particulièrement limitée dans sa maison.

Plus tard, il est apparu que Jobs n’était pas une exception. Dans la famille de Evan Williams, un des fondateurs de Twitter, les enfants n’ont pas non plus de tablettes et en outre, la lecture de livres imprimés est encouragée. Chris Anderson, ancien rédacteur en chef du magazine de technologie Wired, a même admis qu’il ne tolérait pas d’écran d’ordinateur dans la chambre de ses enfants.

« Nous avons constaté en premier les dangers de cette technologie et je ne veux pas que mes enfants puissent être confrontés à ces problèmes », a affirmé Anderson pour justifier ces restrictions.

Bilton dit avoir constaté que la plupart des pionniers de la technologie limitent l’utilisation de gadgets comme les tablettes ou les smartphones par leurs enfants à 30 minutes par jour pendant la semaine, alors que d’autres ne tolèrent l’usage de la technologie que pendant le week-end.

http://fr.wallpaperpics.net/wp-content/uploads/2013/06/B%C3%A9b%C3%A9-utiliser-un-ordinateur-portable-mignon.jpg
A partir de l’âge de dix ans, les enfants de ces pionniers peuvent, selon le journaliste, utiliser pour la plupart un ordinateur, mais uniquement pour leurs travaux scolaires.

Hannah Rosin, journaliste auprès de The Atlantic, a constaté un phénomène similaire chez les concepteurs d’applications pour enfants. « Là aussi, il a semblé que le divertissement numérique est tabou pendant la semaine », dit-elle.

Les restrictions par rapport à la technologie se reflètent aussi souvent selon les observateurs dans le choix des écoles que les entrepreneurs de Silicon Valley réservent à leurs enfants.

Beaucoup de cadres d’entreprises de Google, Yahoo, Apple et eBay semblent en effet avoir inscrit leurs enfants à la Waldorf School dont la philosophie ne laisse aucune place à la technologie qui selon la direction, représente une menace pour la créativité, le comportement social et la concentration des élèves.

SOURCE

 

 

Top 10 des vilaines fautes relevées dans le communiqué de come-back de Nicolas Sarkozy

cancre

Nicolas Sarkozy : le cancre de la République.

Nicolas Sarkozy a choisi ce vendredi 19 septembre 2014 pour annoncer son grand come-back politique et sa candidature à la tête de sa majorité pour la présidentielle de 2017. Pour cela, il a posté sur sa page fan Facebook un long message dans lequel il explique pourquoi il était parti et pourquoi, en fait, tout bien réfléchi, il est revenu. Un message qu’il aurait pu, soit dit en passant, un peu mieux torcher, parce que là c’est ni fait ni à faire.

sarkobig

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SOURCE

Edwy Plenel fait honneur à la France

Jean-Jacques Bourdin reçoit Edwy Plenel, co-fondateur et président de Mediapart.fr, et auteur de « Pour les musulmans ».

 

 

.

Lettre d’un syndicaliste de Bakel au Ministre de la Santé… du Sénégal

HOPITAL-BAKEL

 

Madame le Ministre,

N’est-ce pas vous qui avez prôné « la santé pour tous ! » Eh bien ! Votre slogan est tombé dans l’oreille d’un sourd, surtout au niveau du District Sanitaire de Bakel !

En effet, Madame le Ministre, je vous informe qu’à Bakel, la santé publique n’existe presque pas. Au District Sanitaire, les femmes qui  accouchent par complication sont toujours évacuées soit à Ourossoguiou à Tamba. Il faut comprendre par-là (inutile de vous rappeler  la cherté de la vie). Malgré l’état défectueux et la longue distance des routes, la patiente est tenue obligatoirement de débourser trente mille (30 000) francs pour le carburant, sans compter les actes et les ordonnances à payer ! Dans le District Sanitaire de Bakel, le Médecin/chef qui est chargé de faire des opérations chirurgicales (césarienne) ne les fait pas pour prétexte qu’il est en rupture de produits !

Madame le Ministre, au nom de la population de Bakel (ville paisible et défavorisée), nous ne pouvons pas comprendre le phénomène de rupture de produits, d’autant plus que les consultations se paient et la logistique est disponible et en bon état ! Nous vous demandons Madame le Ministre, de doter le District sanitaire de …Lire la suite »

VIDÉO : tout savoir sur le virus Ebola

.

On doit les fables de la Fontaine à un Africain

Contes-Afrique

 

Jean de la Fontaine ( 1621-1695)
Nous connaissons tous au moins une fable de La Fontaine que nous avions appris à l’école primaire : le corbeau et le renard, la cigale et la fourmis, le loup et l’agneau etc. Mais peu de gens savent que La Fontaine n’est pas l’auteur des fables dit de La Fontaine. Ce dernier s’inspira d’un auteur grec nommé Ésope. 
 » Je chante les héros dont Ésope est le père, 
 Troupe de qui l’histoire, encore que mensongère, 
Contient des vérités qui servent de leçons.  » La Fontaine (1)

C’est à lui, Ésope, que l’on attribue la paternité de la fable comme genre littéraire.
Qui était Ésope ?
Ésope est né en Nubie entre VII et VI siècle avant  notre ère, il fut emmené en Phrygie où il sera vendu comme esclave puis une fois libre, prendra la  citoyenneté grecque. Autrement dit, Ésope était un Africain.

…Lire la suite »

Association COREDIA de Diawara