Alerte : Des immigrés africains à la retraite, victime de nouvelles lois discriminatoires

discrimination-jpg

Nouvelles lois sur le renouvellement des cartes de séjour, délais de renouvellement longs… Les immigrés africains à la retraite rencontrent de plus en plus de difficultés en France. Malgré les années de dur labeur et des cotisations dans les mille et une caisses du trésor public français, ils sont victimes de discrimination. Les uns supportent des délais très longs pour renouveller leurs cartes de séjour tandis que d’autres sont tout simplement « dépossédés » de leur carte de séjour avec une menace d’expulsion à la clef. Quelques informations utiles données dans cette vidéo par Birahim CAMARA, juriste. …Lire la suite »

VIDÉO : tout savoir sur le virus Ebola

.

Virus de la fièvre EBOLA : Voici les précautions pour l’éviter

Ebola-1

 

Le Virus de la fièvre EBOLA touche aujourd’hui pas moins de 10 pays africains dont la Guinée Conakry et le Liberia qui sont les pays frontaliers du Sénégal, du Mali et  de la Côte d’Ivoire. selon un rapport de L’UNICEF il a fait pas moins de 80 morts en guinée depuis le mois de février .

Il faut faire attention !!!! c’est une maladie très dangereuse qui se manifeste par une poussée de fièvre, des diarrhées, des vomissements, une fatigue prononcée et parfois un saignement. Avec un taux de mortalité de 90 %, il figure parmi les plus contagieux et mortels chez l’homme, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Il n’existe aucun traitement ni vaccin. Il se transmet par contact direct essentiellement d’une personne malade à une personne saine et aussi par des objets souillés appartenant à des personnes malades ou décédées, avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus des sujets infectés, La consommation de viande d’animaux de brousse infectés peut être également une source de contamination .si vous constatez ces symptômes chez une personne il faut éviter tout contact, placer le sujet malade en isolation et prévenir les autorités sanitaire !!!!!

Quelques précautions a prendre :

-  Il faut lavez bien tous les aliments avant consommation …Lire la suite »

Mafia & Magouilles de 2002 à juin 2014 à la mairie de Diawara

 

.

Les dix stratégies de manipulation de masse, par Noam Chomsky

Manipulation

 

1/ La stratégie de la distraction

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au …Lire la suite »

Phillipe Geluck sur les caricatures de charlie hebdo

 

Tariq Ramadan, un discours des Lumières

 

Le parcours atypique de Monsieur Abdoulaye BOMOU, directeur de la Radio Djida de Bakel (Sénégal) par Saliou DIALLO

BOMOU

Le choix de me pencher sur le parcours de Monsieur Abdoulaye Bomou repose sur trois principales raisons. D’abord, la Radio jiida qu’il dirige fête, en ce moment, ses activités annuelles d’intégration sous-régionale. La deuxième motivation est scientifique. Il se trouve que je me m’intéresse, dans le cadre de ma recherche doctorale, à l’histoire des familles artisanes de Bakel et sur le devenir des générations actuelles issues de ces familles. Enfin, ce texte peut s’expliquer par l’amitié qui me lie à une personne de sa famille qui me donna cette oppurtinité. J’y ai passé toute ma jeunesse dans leur concession à Bakel parce que nous partagions également le même quartier.

Le parcours scolaire et professionnel d’Abdoulaye Bomou, son engagement politique, son amour pour le métier de la communication et pour son terroir sans le mettre en lien avec ses origines sociales, familiales et géographiques revêtent une importance considérable. Sans dégager ma responsabilité, il est important de préciser que les commentaires suivants sont issus d’entretiens que nous avons eus avec l’intéressé à la journée du 26 août 2013 de 11 à 13 heures dans son bureau de la Radio Djida à Bakel. Par conséquent, je ne cherche ni à faire une propagande encore moins à faire une publicité tapageuse. Ces lignes émanent d’une simple volonté de rendre hommage à un « homme » qui a cru à son terroir.

Abdoulaye Bomou est affillié, de par son appartenance sociale, au clan des forgerons  (Niaxamala Ngulu). Deux traits caractérisent ce groupe social : l’exercice d’un métier  traditionnel et la suivie systématique de la règle « endogamique » en terme de mariage. Ainsi, les origines familiales d’Abdoulaye Bomou se situent à Diawara (village situé à quelques encablures de Bakel). Son père Mamadou B. Bomou et sa mère Maimouna B. Diakhité appartiennent à des familles de forgerons. Jusqu’aux années 1960, la forge représentait en milieu soninke une source de revenus mais aussi elle englobait mystique et science occulte. …Lire la suite »

Dès le 24 janvier 2015, Tambacounda sera relié à Dakar par les avions de la compagnie Transair

TRANSAIR

 

Le besoin avait été grandement exprimé et Transair répond favorablement. A compter du 24 janvier prochain, Tambacounda sera rallié par voie aérienne par la dite compagnie représentée dans la région naturelle du Sénégal oriental par l’opérateur économique Chérif Ndiaye. Cette belle initiative, du reste très attendue est vivement saluée par les populations et les hommes d’affaires qui ressentaient durement leurs nombreux déplacements entre Tambacounda et Dakar ou entre Kédougou et Dakar. En effet, les choses commencent à bouger dans ces régions à vocation agropastorale et minière très fréquentées.

SOURCE

Il est un endroit là bas…

OS-AD

 

Il est un endroit là bas
Où les étoiles aiment à briller,
La lune à sourire,
Les femmes à éclater de rire

Ils vivent d’une vie simple de la terre
Au rythme des saisons, des prières
Au rythme de la pluie,
Au rythme de la vie

Là bas pour avoir de l’eau,
IL faut se réveiller tôt
Souvent un bébé sur le dos
Faire des aller retours au …Lire la suite »

Lassana Bathily, héros de la prise d’otage à l’Hyper Cacher, naturalisé français

Lassana Bathily - 2

 

Lassana Bathily, l’employé malien de l’hypermarché casher qui a aidé des clients à se dissimuler dans la chambre froide pendant la prise d’otage, cours de Vincennes à Paris, sera naturalisé français mardi, a annoncé jeudi le ministre de l’Intérieur.

En France depuis 2006, Lassana Bathily, 24 ans, avait déposé en juillet 2014 une demande de naturalisation. Une «cérémonie d’accueil dans la citoyenneté française» aura lieu mardi à 18H30 au ministère, a précisé dans un communiqué Bernard Cazeneuve, qui présidera la cérémonie.

«Au lendemain de l’acte de bravoure de M. Lassana Bathily, né en 1990 à Bamako (Mali), lors de la prise d’otage du magasin Hyper Cacher le 9 janvier dernier, le ministre de l’Intérieur a demandé l’instruction en urgence de la demande de naturalisation qu’il avait déposée le 7 juillet 2014», a indiqué Bernard Cazeneuve.

Lassana Bathily, employé de la supérette casher, musulman pratiquant, a aidé vendredi des clients paniqués à se …Lire la suite »

Festival des ondes d’intégration : l’édition 2015 démarre vendredi

foi

La communauté soninké du Sénégal organise la septième édition du Festival des ondes d’intégration (FOI), prévue du 16 au 18 janvier prochains à Bakel, sur le thème « La communication au service du développement ». Initié depuis 2009, « le Festival des ondes d’intégration se présente comme un rendez-vous culturel majeur de la communauté soninké », a déclaré à l’APS Bakary Diakité, coordonnateur dudit Festival.

L’édition 2015 de cette manifestation sera un « grand moment de communion, de partage, d’intégration », avec la participation d’une quarantaine de villages soninkés du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal, a affirmé M. Diakité.

Selon lui, ce festival a été initié à Bakel (est) dans le but d' »effacer les frontières dans les cœurs et dans les esprits », de contribuer à l’intégration du peuple soninké et au « réveil de la mémoire culturelle » de cette ville présentée comme le fief des soninkés du Sénégal. …Lire la suite »

Association COREDIA de Diawara